Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Elle est diabétique, hypertendue et elle refuse toujours de crever " : Une trilogie increvable




La troisième partie du film de Hakim Noury "Elle est diabétique, hypertendue et elle refuse toujours de crever" a été tournée à la station balnéaire Mazagan. Le scénario écrit par Souheil et Imad Noury, raconte l'histoire de la belle-mère Hajja Fakhita qui a décidé de fuir sa villa et prendre des vacances. Elle rejoint le Mazagan beach resort avec son chauffeur Brahim. Leila, ex-femme de son gendre, a elle aussi décidé de partir en vacances pour oublier Najib (le gendre de Hajja). Elle prend une chambre voisine de celle de Hajja. Un businessman, Kamal, habite la suite voisine de celle de Hajja et Leila.
Karima, l'ex-femme de Kamal, va elle aussi se trouver au même endroit, ce qui va corser les événements. Hajja va tomber amoureuse de Kamal et Leila est sa grande concurrente. Elle échafaudera avec la complicité de son chauffeur un plan pour se débarrasser d'elle. Le film est produit par Prod’Action en partenariat avec Mazagan et sera interprété par Amina Rachid, Hakim Noury, Asma Khamlichi, Mohamed Benbrahim, Khadija Adli et Mouhcine Malzi
"C’est un film culte dans le cinéma marocain et les deux premiers ont été vus et appréciés par des millions de Marocains, précise Hakim Noury. Pour finir cette trilogie, il nous a semblé finir en beauté, avec celui qui sera sans aucun doute, le meilleur de la série. Le choix de Mazagan s'est imposé naturellement aux réalisateurs pour son cadre somptueux et son standing hors pair ainsi que pour la touche glamour que veulent donner les réalisateurs à cette troisième partie. C'est le décor idéal pour un film comique où la place du rêve est déterminante pour le plaisir des spectateurs".
Parmi les acteurs qui jouent dans ce film figure Asma Khamlichi qui était à ses débuts lorsqu'elle avait tourné la première partie. Depuis, elle a parcouru un long chemin et réussi pratiquement toutes ses apparitions. D'ailleurs elle avait tourné il y a quelques mois, une série policière télévisée pour la chaîne française TFI où elle avait campé le rôle d'une commissaire de police.
Dans un proche avenir, elle tournera dans un film algérien de Mohamed Zemmouri, intitulé "Cent pour cent arabe" qui évoque des problèmes que rencontrent les immigrés. De même, elle est en train d'étudier d'autres propositions des metteurs en scène Farida Bourquia, Abdelkader Lagtaâ, Nabil Ayouch et Narjiss Najjar. C'est dire que Asma Khamlichi ne chôme pas et qu'elle est très sollicitée par les réalisateurs aussi bien marocains qu'étrangers.

Abdessalam khatib
Lundi 27 Juin 2011

Lu 1045 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs