Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elizabeth II, Cameron et Rogge parachèvent les préparatifs olympiques




Elizabeth II, Cameron et Rogge parachèvent les préparatifs olympiques
Le Premier ministre britannique David Cameron, le président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge, et même la reine Elizabeth II ont contribué lundi à la mobilisation générale à J-4 de l'ouverture des Jeux olympiques de Londres.
Le chef du gouvernement britannique a présidé la première d'une série de réunions à huis clos du Comité Cobra, convoqué chaque fois que la sécurité du pays est en jeu. Traditionnellement, ce comité rassemble les ministres concernés et des responsables de la police, de l'armée ou des services de renseignement.
Jacques Rogge animait pour sa part un comité exécutif du CIO dans un grand hôtel du centre de la capitale. Il a ensuite effectué une dernière tournée d'inspection au village olympique, occasion d'une minute de silence à la mémoire des onze Israéliens tués lors d'une prise d'otages par un commando palestinien pendant les JO de Munich, en 1972.
C'est dans cette Babel aux allures de HLM que vivront la plupart des 10.490 compétiteurs, au coeur du parc olympique aménagé sur d'anciennes friches industrielles de l'est de Londres déshérité.
En fin d'après-midi, le patron du CIO et son état-major étaient attendus pour une visite au Palais de Buckingham, à l'invitation de la reine à qui reviendra vendredi l'honneur de décréter ouverts les 3e Jeux olympiques de Londres, après ceux de 1908 et 1948.
Jacques Rogge est intervenu une nouvelle fois pour gommer l'impression d'improvisation engendrée par le recours à 3.500 soldats supplémentaires, il y a une dizaine de jours. Le renfort visait à boucler le dispositif de sécurité exceptionnel d'environ 40.000 hommes après la défaillance d'une société privée, qui s'est révélée incapable de déployer le nombre de gardiens convenu.
"Auto-dénigrement pathologique" "Nous avons toute confiance dans le fait que la sécurité sera très, très bonne", a assuré M. Rogge à la BBC, en précisant que les soldats adopteront un profil bas et n'iront pas "courir dans tous les sens armés de fusils automatiques".
Le bouillant maire de Londres Boris Johnson a de son côté balayé comme de "l'auto-dénigrement pathologique" les critiques sur les transports et le coût des Jeux comparés aux espoirs de dividendes.
Cependant, des milliers d'usagers du métro ont enduré lundi de fortes perturbations à l'heure de pointe, après une cascade d'incidents sur les principales lignes qui desservent la gare olympique de Stratford.
Au même moment, 2.000 employés parachevaient la signalisation tout au long des 175 km de la "Route Network" (ORN), un lacis de voies routières interconnectant les sites olympiques.
Ce dispositif s'ajoute aux 48 km de couloirs de circulation réservés à la "famille olympique" (athlètes, officiels, journalistes), qui font grincer des dents. Les Londoniens redoutent qu'ils n'aggravent les embouteillages et les ont rebaptisés "Zil Lanes", par assimilation aux voies jadis réservées aux limousines Zil de la nomenklatura, en ex-URSS.
La liste des VIP qui en bénéficieront s'est allongée lundi, avec la confirmation de la présence de Michelle Obama, l'épouse du président américain, à la cérémonie d'ouverture.
 

AFP
Mercredi 25 Juillet 2012

Lu 292 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs