Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elite 1 : une 24ème journée sous le signe des reports : Le repos forcé du FUS pourrait profiter au MAT HUSA-OCK, sommet du bas du tableau




Elite 1 : une 24ème journée sous le signe des reports : Le repos forcé du FUS pourrait profiter au MAT HUSA-OCK, sommet du bas du tableau
Décidément, la programmation n'est guère le fort de nos fédéraux. Ghaïbi sur lequel bien des espoirs étaient fondés aura une fois de plus failli. Non seulement, le programme de la 24ème journée n'a été divulgué nulle part, pas même sur le site de la FRMF. Par contre, quelques privilégiés se le sont procurés. Par ailleurs, le cafouillis fédéral n'en devient que plus parfait lorsque les responsables  étalent la journée sur trois jours, samedi, dimanche et lundi, alors qu'elle est déjà amputée de trois rencontres. Voilà comment dénaturer ce bon vieux championnat. Bref, cette journée,  qui se jouera en un week-end fort prolongé et sous le signe de la grogne de certaines équipes, n'en demeurera pas  pour autant de misères, passionnante de certaines de ses rencontres.
Bref, en l'absence du leader au repos forcé, le MAT, même si de vadrouille lundi à Al-Hoceima, pourrait bien prendre les commandes si des fois il se permettait le CRA. Mais sur cette rencontre planera le spectre d'un éventuel forfait du CRA car le cas de l'ancien sociétaire du MAT, Lambarki est encore trop  vivace et les dirigeants en ont brandi la menace si les fédéraux ne se rétractaient pas quant à la sanction. Pourtant sur le gazon, c'est une belle empoignade en perspective entre deux rencontres généreuses. En semaine, les Tétouanais nous avaient gratifiés à Fès d'une jolie prestation et même s'ils se sont fait rattraper, cela ne touche en rien à leur solidité. Leur vis-à-vis s'il ne sait pas voyager, est a contrario redoutable à la maison, d'où du beau spectacle attendu pour peu que la raison l'emporte.
Second match en importance, celui qui se fera à Agadir. C'est un sommet du bas de classement qui constituera certainement et pour le HUSA et pour l'OCK, un tournant décisif pour le restant de l'exercice. En effet, aussi bien l'un que l'autre, à l'orée du dernier quart de la saison, on a déjà plus droit à l'erreur. Brrr… c'est bien pathétique pour deux clubs légendaires. La rencontre, en dépit du caractère émotionnel, n'en dégage pas quelque espoir quant à sa qualité au vu des dernières prestations des deux formations où l'on a noté un réveil conséquent si l'on peut dire. C'est donc un  samedi après-midi qui s'annonce grouillant de monde à Al Inbiât.
Au chapitre de l'émotion douloureuse, on peut aisément y ajouter la confrontation de lundi qui opposera l'OCS au WAF. En semaine, les Safiots ont été défaits logiquement à Meknès après avoir  empoché les trois points à Khemisset quelques jours auparavant. En recevant un WAF qui excelle dans le Dr Jekyll & Mr Hyde, l'OCS aura une drôle d'équation à résoudre. Capables du meilleur comme du pire, les Fassis sont dans cette rencontre à six points, comme qui dirait, dos au mur. Autant pour les hommes de Sektioui, pas encore sortis de l'auberge en manque encore d'au moins deux victoires pour y mettre le crampon dehors.
Ce même jour à Rabat, l'ASFAR laminée la semaine dernière à Tétouan (3-0) tentera de se racheter face à ses fans en jouant le bonnet d'âne la JSM. S'il ne faut aux Militaires, à l'instar des Safiots , que quelques six points pour sauver l'une de leur pire saison, ce n'est pas le cas des Sahraouis qui toujours enlisés en queue de classement et à qui il faut une bonne quinzaine de points en sept matchs pour échapper à la relégation. Sûr que la JSM aiguisera ses crampons pour ne pas rentrer bredouille même le point à prendre.  
Enfin, à Kénitra, le KAC qui a sérieusement dégringolé malgré une bien belle copie rendue contre le WAC à Casablanca, accueillera les quatrièmes du classement, les Doukkalis du DHJ.  Bien en jambes, la formation drivée par Jawad Meliani est avec le MAT, le FUS, celle qui a le plus animé cette saison. Quelques ratés l'ont cependant éloignée du podium mais il n'en demeure pas moins qu'elle reste très attrayante. Son adversaire du jour le KAC au public si merveilleux mais qui renferme en son sein quelques brebis galeuses, n'a comme l'ASFAR, l'OCS besoin que d'un peu plus qu'une poignée de points pour s'en sortir. Bon spectacle !

Med Jaouad Kanabi
Samedi 7 Avril 2012

Lu 465 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs