Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elimination de Nadal à Wimbledon : Un choc aux conséquences multiples




L'élimination inconcevable de Rafael Nadal face au 100e mondial, le Tchèque Lukas Rosol, au deuxième tour de Wimbledon, rebat les cartes pour le classement mondial, les jeux Olympiques et la fin du tournoi.
Le 11 juin, le N.2 mondial était encensé par la planète entière après son septième titre à Roland-Garros. Il venait d'améliorer le record du légendaire Suédois Björn Borg et d'empêcher Novak Djokovic de réussir le Grand Chelem.
Moins de vingt jours plus tard, la chute est brutale. Une cruelle désillusion succédant au plus grand bonheur, telle est normalement la loi du sport. Mais Rafael Nadal, 11 titres du Grand Chelem au palmarès, n'est pas un sportif ordinaire.
Sa défaite a donc fait l'effet d'un séisme à Wimbledon. Les vétérans des médias ont sondé chaque recoin de leur mémoire pour trouver trace d'une pareille surprise. Sans pouvoir arriver à une vraie conclusion.
L'Espagnol ne s'était plus incliné aussi tôt dans un tournoi du Grand Chelem depuis 2005, à Wimbledon déjà. Il avait fêté quelques jours plus tôt ses 19 ans et ne faisait que sa deuxième apparition à Londres, sur un gazon qu'il n'avait pas encore apprivoisé.
Depuis, Nadal s'est imposé deux fois au All England Club, en 2008 face au maître Roger Federer et en 2010, prenant part à cinq des six dernières finales. Un succès cette année lui aurait permis d'être le seul avec Borg, dans l'ère Open (depuis 1968), à avoir fait trois fois le doublé Roland-Garros/Wimbledon.
Le Majorquin n'avait non plus jamais été battu dans un tournoi du Grand Chelem par un joueur classé au-delà de la 70e place mondiale. Le voir perdre contre quelqu'un, âgé comme lui de 26 ans mais qui n'avait jusque-là remporté que quatre matches en Grand Chelem, est un choc absolu.
Même si le gazon est plus susceptible que d'autres surfaces de créer de telles sensations, ce revers arrive au mauvais moment pour Nadal. Sa victoire à Roland-Garros avait renversé la dynamique dans son duel avec Djokovic.
Sous pression en vue des JO
Le Serbe l'avait dominé en finale des trois précédents tournois du Grand Chelem et avait semblé prendre l'ascendant psychologique. L'échec londonien est donc un coup d'arrêt aux ambitions de Nadal, qui va perdre 1.165 points au classement ATP. Il va très probablement voir Federer lui reprendre la 2e place mondiale. Quant à celle de N.1, elle est désormais pratiquement hors de portée pour cette année, seul le Suisse pouvant encore menacer Djokovic, à condition de remporter son septième Wimbledon.
Nadal, qui est apparu en difficulté physiquement et va s'accorder quelques jours de repos, se retrouve aussi sous pression en vue des JO de Londres, qui débutent dans moins d'un mois.

AFP
Samedi 30 Juin 2012

Lu 326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs