Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elections législatives en Irak : Nouri al-Maliki a creusé l’écart




Elections législatives en Irak : Nouri al-Maliki a creusé l’écart
Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a creusé samedi l'écart dans la course aux législatives en devançant largement ses rivaux dans la province-clé de Bagdad, selon des résultats encore partiels. Dans le même temps, les partis ont entamé des tractations pour former le prochain gouvernement, qui ne devrait pas voir le jour avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Selon des résultats publiés par la commission électorale et basés sur 18% des votes dépouillés, l'Alliance de l'Etat de droit (AED) de M. Maliki possède une large avance à Bagdad sur l'Alliance nationale irakienne (ANI), une coalition chiite qui est au coude à coude avec le Bloc irakien, le parti de l'ancien Premier ministre laïque Iyad Allawi.
A ce stade, seuls les résultats de 11 des 18 provinces sont connus et seulement partiellement puisque moins de 30% des bulletins y ont été dépouillés. Les résultats complets ne seront pas annoncés avant le 18 mars au plus tôt, une attente qui génère spéculations et accusations de fraude de la part des partis politiques. Samedi, M. Maliki possédait une confortable avance dans quatre provinces chiites du sud (Babylone, Najaf, Kerbala et Mouthanna) et dans celle à majorité chiite de Bagdad, cinq gouvernorats qui cumulent un total de 105 sièges. Le Bloc irakien de M. Allawi menait dans trois provinces à majorité sunnite au nord de Bagdad (Diyala, Salaheddine et Ninive) et l'ANI dans deux provinces chiites du sud (Missane et Diwaniya). Une victoire de M. Maliki à Bagdad, où se trouve le plus grand réservoir de sièges (70) et dans les régions chiites du sud, assurerait au Premier ministre de remporter ces législatives cruciales pour la stabilité du pays. Les élections se sont tenues dimanche, à moins de six mois du retrait des troupes américaines de combats d'Irak, un prélude au désengagement total des Etats-Unis d'ici la fin 2011.
Une victoire de M. Maliki au nombre de sièges ne signifierait toutefois pas qu'il deviendra le futur Premier ministre car faute de majorité absolue --impossible à obtenir-- il devra négocier avec les autres groupes politiques. "Il existe une volonté d'alliance entre l'ANI et l'Alliance kurde, qui seront peut-être rejointes par Allawi. Ils refusent depuis longtemps de voir Maliki comme Premier ministre", a indiqué à l'AFP, Hamid Fadel, un professeur de sciences politiques à l'université de Bagdad. Adel Abdel Mehdi, le vice-président chiite et candidat de l'ANI, s'est d'ailleurs entretenu vendredi soir à Erbil avec le président de la région autonome du Kurdistan, Massoud Barzani, et le président kurde de l'Irak, Jalal Talabani, a indiqué Fouad Hussein, le directeur de cabinet de M. Barzani.
Les partis de ces deux chefs kurdes, qui ont traditionnellement joué le rôle de faiseurs de roi en Irak, ont remporté la province d'Erbil et devraient arriver en tête dans l'ensemble du Kurdistan (41 sièges). "Iyad Allawi et Tareq al-Hachémi (le vice-président sunnite) doivent arriver aujourd'hui à Erbil pour rencontre M. Barzani", a ajouté M. Hussein.
"Il semble que Maliki va gagner mais à mon avis les listes (de l'ANI, d'Allawi et kurde) souhaitent former un gouvernement sans lui", a estimé quant à lui Ribwar Karim Weli, un analyste kurde.
Mais M. Maliki n'a pas l'intention d'abandonner son poste s'il l'emporte haut la main. "La candidature de M. Maliki représente une revendication constitutionnelle, populaire et nationale car il a obtenu le plus de voix", a dit Abbas al-Bayati, un candidat de l'AED, actuellement député.
Sa liste a entamé des négociations avec quatre groupes qui ont "obtenu de bons résultats aux élections", a-t-il insisté, sans toutefois les nommer.

AFP
Lundi 15 Mars 2010

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs