Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Election des membres de la section de l’USFP à Jérada

Les congressistes ont mis en garde contre les agissements de la mafia de contrebande et des mines à des fins électoralistes




Election des membres de la section de l’USFP à Jérada
Le 2ème Congrès provincial de  Jérada a clôturé ses travaux, la semaine dernière, en élisant une nouvelle direction  locale du parti par les 200 congressistes qui représentent les 11 sections au niveau de cette province. 
Le secrétaire provincial sortant, Essahli Bounoua, a été élu à l’unanimité à la tête du secrétariat provincial qui se compose également de : Abdellah Aboulouz, Ben Abdellah Kassimi, Lkbir Tabet, Maimoun Ayachi, Hassan Ait Bihi, Rachid Bentaieb, Mokhtar Rachdi, Zine Abidine Hamzaoui, Ibrahim Hamidi, Hassan El Kiehel, Ennaji Mohamed, Ahmed Hamzaoui, Aicha Bentaieb, Mina Regragui et Fatna Laabadli.
Les congressistes ont exhorté  les Ittihadis et  les militants de Jérada, la province la plus pauvre de l’Oriental, à militer au sein du parti des Forces populaires pour reprendre l’initiative  en vue de dépasser cette phase cruciale et d’élaborer un nouveau projet de développement permettant à Jérada de décoller et de devenir une province dynamique et compétitive.
«L’absence d’alternatives économiques et sociales, l’obstruction à l’application des lois régissant les petites mines, le manque également d’une vision globale pour développer les pâturages et l’élevage, et faute de gestion durable des ressources naturelles sont, entre autres, les causes qui ont paralysé le développement dans cette province», a souligné le communiqué final du Congrès.
Pour cette raison, les congressistes ittihadis ont appelé à la constitution d’un front social provincial qui aura pour objectif de lutter pour la répartition équitable des ressources et contre la corruption, la marginalisation, l’exclusion, le chômage, et contre  tout ce qui risque d’alimenter l’intégrisme, la haine et le terrorisme dans cette ville. Tout en saluant le communiqué commun entre l’USFP et le Parti de l’Istiqlal concernant les prochaines échéances électorales, les congressistes ont mis en garde les autorités provinciales et régionales contre les agissements de la mafia de contrebande et des mines à des fins électoralistes.
L’ouverture du 2ème Congrès provincial de Jérada tenu sous le thème «Aucun développement des zones frontalières sans une répartition équitable des richesses au niveau social et spatial », a été marquée notamment par l’importante allocution du Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, dans laquelle il avait affirmé qu’il avait préféré entamer la rentrée politique par un congrès dans une ville frontalière pour lancer des messages aux ennemis du Maroc,  faisant allusion notamment à l’Algérie et  à ceux qui conspirent contre le peuple marocain.

Mercredi 10 Septembre 2014

Lu 792 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs