Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Ouardi veut placer son chef de cabinet à la tête de la Fondation Hassan II de la santé

Vive dénonciation des syndicats




El Ouardi veut placer son chef de cabinet à la tête de la Fondation Hassan II de la santé
Certains gros pontes de l’administration sont habitués du fait. Leurs appels d’offres, même taillés sur mesure, débouchent comme par enchantement sur des marchés de gré à gré. Est-ce pour leur ressembler que le ministre de la Santé vient de défrayer la chronique et de provoquer l’ire des cinq syndicats les plus représentatifs du secteur en tentant de proposer son directeur de cabinet au poste de président de la Fondation Hassan II pour la promotion des œuvres sociales au profit du secteur public de la santé?    Conformément à la loi organique 02-12 relative à la nomination aux fonctions supérieures de l'Etat et le décret n°2-12-412 portant sur la procédure de nomination aux emplois supérieurs relevant des compétences du Conseil du gouvernement, le ministère de la Santé a lancé deux appels qu’il a fait avorter via sa commission de sélection. Dans un premier temps, celle-ci a écarté plusieurs noms pour diverses raisons, notamment celle de l’âge. Elle a ensuite rejeté d’autres candidatures pour des raisons pour le moins étonnantes. Ce qui a laissé la porte grande ouverte devant Houcine El Ouardi  pour procéder à la proposition directe de son propre chef de cabinet au poste convoité. C’est ce qu’ont tenu à souligner,  via un communiqué commun, les cinq syndicats du secteur qui considèrent la Fondation pour laquelle ils ont milité des années durant une ligne rouge à ne pas franchir.
Tout en soulignant qu’ils n’ont aucun grief contre la personne du chef de cabinet de Houcine El Ourdi et que leur premier souci est de garantir la transparence et la bonne gestion pour le bon fonctionnement de  la Fondation, ils demandent au chef du gouvernement de rejeter ladite proposition au cas où elle lui serait soumise.
La Fondation Hassan II pour la promotion des œuvres sociales au profit du personnel du secteur public de la santé  a été créée en 2009  en vertu de l'accord signé, entre le gouvernent Abbas El Fassi et quatre centrales syndicales, portant sur l'amélioration des conditions du personnel du secteur de la santé. Cet établissement  vise à permettre à tous les fonctionnaires du secteur de la santé d'accéder aux prestations sociales de base, notamment en ce qui concerne l'acquisition de logement, la couverture médicale supplémentaire et le transport.
Les prestations de la Fondation doivent bénéficier à tous les fonctionnaires et retraités du ministère de la Santé, aux employés des établissements publics soumis à sa tutelle, ainsi qu'à leurs épouses et enfants.

Larbi Bouhamida
Mercredi 31 Juillet 2013

Lu 1042 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs