Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Ouardi autorise les médecins de la santé publique à exercer dans le privé pour mieux vider les hôpitaux




C’est une mesure qui ne va sûrement pas passer inaperçue. Et les usagers de l’hôpital, c'est-à-dire l’immense majorité des Marocains, seront les premiers à en pâtir. Et pour cause.  Houcine El Ouardi, le ministre PPS de la Santé, a signé à la fin du mois de décembre un accord  avec le Syndicat indépendant des médecins de la santé publique.  Au bout de plusieurs rounds de réunions organisées dans le cadre d’un dialogue social laborieux,  8 mesures ont été adoptées pour répondre au cahier revendicatif des médecins du secteur public.
C’est une mesure qui retient toute l’attention. Celle autorisant l’exercice de la médecine privée aux médecins spécialistes de la santé publique. Après les médecins enseignants, ce sont désormais les spécialistes de l’hôpital qui bénéficient de la décision 14876 autorisant le temps plein aménagé, TPA.
Dans le monde médical, c’est la stupeur. Jusque-là, les médecins spécialistes de la santé publique n’ont jamais eu droit au TPA. « Il ne faut surtout pas occulter le fait que le temps plein aménagé est en lui-même une dérogation faite aux professeurs de médecine dont l’expertise devait profiter au secteur privé. L’esprit de cette dérogation est complètement bafoué voire détourné. Aujourd’hui, la dérogation est devenue une règle générale. Et les conséquences vont très se faire sentir », fait valoir ce professeur de médecine.
 
Les Ramedistes, premières victimes du nouveau TPA
Mais quelle mouche a donc piqué ce ministre de gauche ? La question se pose d’autant plus que la loi 131-13 organisant l’exercice de la médecine et venue mettre de l’ordre dans un secteur en quête de régulation,  stipule clairement que chaque médecin exerce dans le secteur auquel il appartient. «Autrement dit, les médecins du privé n’ont pas le droit de prêter main forte à l’hôpital et ceux du public ne sont pas autorisés à faire des heures supplémentaires dans les cliniques», explique cette blouse blanche qui a longtemps siégé au sein de l’Ordre national des médecins.  « Les articles 3, 4, 108-4 et 110 de la loi 131-13 relative à l’exercice de la médecine sont très clairs à ce sujet et ne souffrent la moindre ambiguïté», ajoute notre interlocuteur.
La décision de Houcine El Ouardi d’autoriser les médecins spécialistes à exercer dans le privé dans le cadre d’un TPA bien généreux n’est pas sans conséquences. Et ce sont les usagers de l’hôpital et en particulier les citoyens bénéficiant du RAMED qui en seront les premières victimes. Pour ce chirurgien de la place, passé au privé après un quart de siècle dans le public, «avec une telle décision, l’hôpital ne va plus être un lieu de prestation médicale mais un espace de recrutement de malades pour les cliniques». «Les Ramedistes ne trouveront plus personne à l’hôpital pour les soigner!», s’exclame-t-il avant d’ironiser : «Le ministre de la Santé va-t-il dans les prochains mois étendre cette mesure aux médecins résidents pour mieux encore vider l’hôpital? Ou est-ce sa manière de faire face aux dépenses des hôpitaux?»
Reste enfin la grande question : qui mettra de l’ordre dans ce désordre où les mesures dégagent un parfum fortement  électoraliste?

Narjis Rerhaye
Jeudi 7 Janvier 2016

Lu 1505 fois


1.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 06/01/2016 22:52
MON DIEU !

SOS LES PRÉSIDENTS DE L'ORDRE DES MÉDECINS
SOS LES SYNDICATS DES TOUBIBS : RÉVEILLEZ LES DR. BOURAS ET BENNANI
SOS MÉDECINS SPÉCIALISTES PRIVES DÉJÀ CATABOLISES

SOS M. LE CHEF DU GOUVERNEMENT
SOS LE MINISTRE DE LA SANTE . DITES-NOUS QUE CE N'EST PAS VRAI TOUT CELA. M. LE PR LOUARDI !

SOS LE DUO DES PARLEMENTS ...
SOS LE SECRÉTARIAT DU GOUVERNEMENT ...

SI LES SPÉCIALISTES NE SONT PAS EN NOMBRE SUFFISANT , EN CE SECTEUR DE SANTE PUBLIQUE , ET QU'ON LES Y RETIENNE DIFFICILEMENT, EST-CE UNE RAISON DE LES TRANSFORMER EN FUYARDS ET/OU EN RABATTEURS ?OFFICIELLEMENT ! VOUS N'ALLEZ PAS , POUR LEUR CONDUITE RÉGULIÈRE OU ETHIQUE LEUR METTRE UN POLICIER MORALISATEUR A LA TÈTE DE CHAQUE TOUBIB '' AFIN DE SE SERVIR'' SANS EXAGÉRER LES DÉRIVES ATTENDUES.

DÉJÀ , JUGEZ-EN, LE TPA QUI ÉTAIT UN PRIVILÈGE EST DEVENU UNE ERREUR POUR LES ENSEIGNANTS , LES MALADES ET LEURS ETUDIANTS !
ON AVAIT DÉCRIÉ CELA , IL Y A PLUS DE 30 ANS ! PUIS VINT LE DÉPART VOLONTAIRE. UNE IDIOTIE ÉTABLIE, DICTÉE DE L’EXTÉRIEUR DIT-ON ...

MAINTENANT, APRES LA MARCHANDISATION PERMISSIVE DES CLINIQUES,
CETTE NOUVELLE EST PLUS QUE CELA . C'EST UNE INJURE DE L'ORDRE ÉTABLI , C'EST UN CAFOUILLAGE PROGRAMME.

JE N'OSE PAS Y CROIRE NI DIRE PLUS : WAKE, WAKE A ÎBADE ALLAH .
MON DIEU ! SAUVEZ-LES DES ERREURS INIQUES QU'ILS VEULENT COMMETTRE !

PS : JE SUIS UN MG, PRESQUE EN RETRAITE . JE N'AI PAS DE CLINIQUE !
ET PUIS, RAMED OU PAS , CE N'EST PAS FACILE D’ÊTRE UN MINISTRE A FORTIORI CELUI DE LA SANTE. CHAPEAU BAS DES LORS, POUR LES PRESTIDIGITATIONS DES MAGICIENS EN FONCTION ...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs