Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Mostafa El Ktiri : La communauté des anciens combattants est consciente de la légalité de la position marocaine concernant les provinces sahariennes




La communauté des anciens combattants, qui a pris part à la 28ème Assemblée générale de la Fédération mondiale des anciens combattants (FMAC), réunie du 31 août au 4 septembre à Sopot en Pologne, "est consciente de la légalité de la position marocaine concernant la question des provinces sahariennes", a affirmé le Haut-Commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération, El Mostafa El Ktiri.
"La communauté des anciens combattants est consciente de la légalité de la position marocaine concernant la question des provinces sahariennes. Elle est, de plus en plus, convaincue que le Maroc est tellement dans ces droits et qu'il s'agit d'un conflit que l'Algérie veut continuer à pérenniser pour des intérêts bassement étroits et inavoués et c'est la raison pour laquelle nous n'avons pas trouvé de difficulté à faire passer le projet de résolution" appelant à un règlement du conflit autour du Sahara marocain sur la base de l'initiative marocaine d'autonomie, a souligné M. El Ktiri dans une déclaration à la MAP.
Il a expliqué que cette résolution, présentée par la délégation marocaine, a été adoptée "à la majorité des voix pour et quelques abstentions, mais aucune voix contre", n'a été enregistrée.
Le projet de résolution "a retenu l'attention des délégations présentes et suscité leur intérêt notamment quant à la façon d'aborder le problème du conflit sur les provinces sahariennes récupérées et sur les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf", a souligné le Haut-Commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération.
"La délégation algérienne, avec qui nous avons discuté dans le cadre d'un dialogue franc et cordiale mais surtout ferme, a compris l'enjeu de ce projet de résolution et a émis des réserves dès le départ quant à l'opportunité de poser le problème devant l'AG de la FMAC en prétextant qu'il s'agit d'une question qui relève aujourd'hui des Nations unies et qu'il faut laisser l’ONU faire son travail", a-t-il poursuivi.
Dans sa réponse à cette requête, la délégation marocaine a souligné que "c'est parce que le problème est posé au niveau international et que la partie algérienne n'est pas disposée à ouvrir le dialogue avec le Maroc, ni à ouvrir les frontières non plus, et bien autant le poser et qu'il n'était pas question du tout de revenir sur le projet de résolution", a-t-il observé, relevant que nous étions fermes à ce sujet pour dire que ce n'est pas la première fois que la délégation marocaine propose de telles résolutions puisque qu'en novembre 2012 à Amman, la 27-ème AG de la FMAC "a voté également à la majorité deux projets de résolutions, l'un sur la nécessité de mettre un terme à la situation inhumaine des séquestrés dans les camps de Tindouf, et le second a porté sur le règlement définitif du conflit autour du Sahara".
L'un des membres de la délégation algérienne a, dans son intervention, parlé de la position classique de l'Algérie en évoquant "le droit des peuples à l'autodétermination" et "du peuple sahraoui", mais "aucune délégation n'a jugé bon de poser une question là-dessus ou de demander un éclaircissement", a souligné le Haut-Commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération. "Le projet de résolution est passé haut la main", s'est-il félicité.
M. El Ktiri a relevé, à ce propos, que "la résolution met l'accent sur le recensement et l'enregistrement des populations dans les camps de Tindouf ", précisant qu'elle évoque la résolution du Conseil de sécurité, adoptée en avril 2015, et rappelle également le dernier appel du SG de l'ONU, Ban Ki-moon sur la même question, à savoir l'impératif de procéder au recensement et à l'enregistrement des populations afin de déterminer combien il y a réellement de Sahraouis.

Mercredi 9 Septembre 2015

Lu 931 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs