Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Jadida ambitionne de capitaliser sur le tourisme d’affaires

33 projets structurants programmés dans la province




El Jadida ambitionne de capitaliser sur le tourisme d’affaires
Le tourisme dans la province d’El Jadida est un secteur qui permet de drainer les investissements nationaux et étrangers, au regard de ses énormes potentialités touristiques, notamment un riche patrimoine culturel et la beauté de ses sites historiques. 
Le secteur est voué à un avenir prometteur compte tenu des atouts naturels dont regorge cette province, dont des stations balnéaires avec des plages qui s’étendent sur près de 150 km, et sa proximité géographique des pôles économique (Casablanca), touristique (Marrakech) et des principaux aéroports du Royaume.
L’ambition de la province est de capitaliser sur le flux du tourisme d’affaires, notamment via le hub de Casablanca, pour y adosser une offre se basant sur le culturel et le golfique, ainsi qu’un produit balnéaire de qualité dédié au tourisme interne.
Pas moins de 33 projets structurants d’une valeur globale de 6,04 milliards de dirhams (MMDH) sont programmés dans la province dans le cadre du contrat-programme régional pour le développement touristique (CPR).
Dans une déclaration à la MAP, le délégué provincial du ministère du Tourisme, Abdellah Ain Rahba, souligne que les projets structurants programmés, qui viennent étoffer l’offre existante, visent à valoriser l’offre balnéaire, culturelle et le potentiel des sites naturels de la province.
Ces projets, qui seront portés aussi bien par le secteur public (763 millions de dirhams) que celui privé (5,28 MMDH), concernent le tourisme de loisir et des sports, le tourisme interne et le tourisme écologique et de développement durable, relève M. Ain Rahba.
La province bénéficie d’une attention particulière de la part du ministère de tutelle dans le cadre de «la Vision 2020», a-t-il relevé, citant, dans ce cadre, les principales potentialités touristiques de la province, notamment une étendue de plages de 150 km (Haouzia, Sidi Abed, Sidi Bouzid, Oualidia entre autres), les sites historiques (La Cité portugaise, l’ancienne médina d’Azemmour, la casbah de Boulaaouane) et la bonne desserte des infrastructures routières et ferroviaires. 
Concernant l’infrastructure touristique, M. Ain Rahba a fait savoir que la province dispose actuellement de 57 unités hôtelières toutes catégories confondues (1.811 chambres et 3.607 lits) dont 21 hôtels classés (1.348 chambres et 2.688 lits), 14 maisons d’hôtes (85 chambres et 158 lits), une résidence touristique (11 chambres et 60 lits), deux gites touristiques (22 chambres et 44 lits ) et un gîte rural (11 chambres et 44 lits), outre 7 unités classées à Oualidia d’une capacité de 125 chambres et 275 lits.
La province est aussi dotée de 18 établissements non classés, dont 17 hôtels (307 chambres et 577 lits), un camping (250 places) en plus des appartements meublés qui viennent combler le déficit en période estivale marquée par une forte affluence, a-t-il ajouté.
Malgré le renforcement de la capacité d’accueil durant les dernières années, l’offre reste toujours en deçà de la demande croissante des touristes qui viennent découvrir le charme particulier de cette province, a-t-il souligné.
Par ailleurs, le responsable a fait état d’une hausse de 17% du nombre des nuitées dans les hôtels classés à El Jadida durant l’année 2013, par rapport à l’année 2012, et des arrivées touristiques qui ont atteint 138.969 l’année dernière.
Par pays émetteurs, le délégué provincial du tourisme indique que la France arrive en tête avec 18.450 arrivées et 64.595 nuitées, suivie du Royaume-Uni (3.776 arrivées et 22.720 nuitées), des pays arabes, de l’Allemagne, de l’Espagne, des Etats-Unis d’Amérique, de l’Italie, de la Belgique et de la Suisse.
Cette performance s’explique par la diversification de l’offre avec l’implantation de nouvelles enseignes touristiques et l’engouement suscité par des événements d’envergure tels que le Salon du cheval.
Le développement du tourisme, un secteur aux perspectives très prometteuses dans la province, reste tributaire d’une synergie des efforts de l’ensemble des intervenants, dont les autorités locales, ainsi que les élus et professionnels du secteur, qui devront œuvrer de concert pour la réalisation des projets structurants qui ne manqueront pas d’ériger la ville en pôle touristique.

Lundi 3 Mars 2014

Lu 945 fois


1.Posté par immobilier el jadida le 12/03/2014 16:00
el jadida est une belle ville qui détient tellement d atouts c est a sa position est la beauté de son littorale qu il faut penser , les investissement doivent prendre en compte chaque action pour ne pas étouffer les autres

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs