Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Effondrement de la mosquée Bab Berdieyinne : La Justice ordonne une enquête sur la tragédie de Meknès




Effondrement de la mosquée Bab Berdieyinne : La Justice ordonne une enquête sur la tragédie de Meknès
Plusieurs dizaines des familles des victimes de l'effondrement de la mosquée Bab Berdieyinne étaient sorties spontanément exprimer leur colère, au lendemain d'émouvantes funérailles collectives qui se sont déroulées samedi dans les cimetières Achouhada et Cheïkh El Kamel à Meknès. Lors de cette manifestation, les protestataires ont revendiqué l'ouverture d'une enquête judiciaire sur l'hécatombe. Parallèlement à cette manifestation, le ministère de la Justice était sorti de son silence pour annoncer l'ouverture de l'enquête. De sources judiciaires, on apprend que le Procureur du Roi à Meknès a en effet ordonné l'ouverture de cette enquête pour élucider les causes et les circonstances du drame.
Un communiqué du ministère de la Justice est tombé dimanche après-midi pour annoncer l'enquête, laquelle viserait, selon le même communiqué, à « préserver les intérêts des victimes et de leurs ayants-droits. Pas moins de 41 personnes ont péri sous les décombres de l'ancienne mosquée Berdieyinne, édifiée au début du 18ème siècle sous le règne du Sultan Moulay Ismaïl. L'effondrement a également fait 75 blessés, dont 18 sont toujours hospitalisés à Meknès, Fès, Ifrane et El Hajeb. Le sort de ces 18 derniers n'est pas encore élucidé, même si les déclarations officielles se veulent rassurantes. La seule information ayant été relayée à ce sujet par l'agence de presse officielle est l'ouverture, au sein de l'hôpital Mohammed V de Meknès, d'une cellule du Parquet général pour « simplifier les procédures au profit des familles des victimes ».
S'agissant de l'enquête judiciaire ordonnée par le Procureur du Roi à Meknès, elle aurait été diligentée à la seule fin de « préserver les intérêts des victimes et de leurs ayants-droit », comme l'a bien indiqué le communiqué du ministère de la Justice. On ne sait toujours pas si elle consistera à déterminer, aussi, les responsables, directs ou indirects, d'un drame qui a endeuillé, au-delà de la population de Meknès, tout le peuple marocain. Des voix commencent déjà à s'élever à Meknès pour dire que des riverains de la mosquée Berdieyinne, ainsi que des fidèles habitués de ce lieu, avaient déjà mis en garde les autorités locales contre le risque de son effondrement, notamment après l'incendie qui se serait déclaré, il y a environ deux mois, dans un dépôt de menuiserie avoisinant, endommageant une partie du minaret de la même mosquée. Les mêmes voix déplorent « l'inaction » des autorités face à cette alerte, précisant qu'une intervention de la part des mêmes autorités aurait pu éviter le pire.
Mais voilà, le pire n'a pu être évité. «Il incombe, maintenant, à la Justice de déterminer les responsabilités des uns et des autres », exhorte un juriste, espérant que l'enquête annoncée ne se limitera pas à la simple définition des causes mais à préciser les véritables responsables de la tragédie.
Pour rappel, SM le Roi Mohammed VI avait ordonné une expertise urgente de toutes les anciennes mosquées du Royaume. Des comités, constitués d'experts représentant différentes autorités de tutelle, dont l'Intérieur et les Affaires islamiques, seront créés au niveau de chaque ville pour s'arrêter sur l'état de tous les anciens lieux de culte.
Il va de soi que la responsabilité de l'effondrement de vendredi dernier n'incombe pas aux seules intempéries, lesquelles auront simplement précipité le drame. La responsabilité humaine y est sans doute pour beaucoup dans ce qui s'est passé. Le spectacle des effondrements d'édifices anciens est devenu quasi-ordinaire, à chaque hiver. Et les autorités semblent se complaire devant ce spectacle, même si cela met en danger la vie de dizaines, voire de centaines, de familles. Pour s'en rendre compte, il suffit d'une simple visite dans l'ancienne médina de Fès où une bonne partie de vieilles maisons menace de tomber à tout moment. Une meilleure réponse à ce danger serait une mobilisation urgente et tous azimuts de la part de toutes les autorités de tutelle. Il y a bel et bien péril en la demeure. 

Anouar JIHAD
Mardi 23 Février 2010

Lu 511 fois


1.Posté par Charif le 24/02/2010 20:50

La catastrophe de la mosquée Bab Berdieyinne restera indélébile dans les tréfonds de la conscience de tous les marocains, tout marocain digne considère que les quarante et une victimes de cette catastrophe sont des martyres, car il s’agit des gens riches, pauvres et de tous les âges qui ont convergé ce vendredi à la mosquée et dont le dénominateur commun est l’amour du Dieu. Et grâce a eux que Sa Majesté Mohamed VI a ordonné cette expertise urgente de toutes les mosquées à l’échelle du Royaume, et à cause d’eux que la fausse citoyenneté de certains responsables s’est dévoilée vite devant le public meknassi. La première responsabilité d’abord incombe au Ministre des Habous et des affaires islamiques, il a tous les moyens financiers et humains pour savoir l’état de son patrimoine, et doit donc déposer sa démission. La mosquée de Bab Berdieyinne n’est que l’arbre qui cache la forêt, même nos ancêtres reposant dans le cimetière de Cheik Al kamal tout prêt de cette mosquée ne sont pas épargnés : dépôts des ordures, pâturages, refuge des délinquants, endommagement des tombeaux….des murs, et pour camoufler les choses certains responsables parlent devant les médias de deux cimetières : celle des Chouhada, et l’autre de cheikh al kamal, alors qu’en réalité il s’agit d’un seul cimetière, seulement dans un coin repose les martyrs de la bataille de Oued Boufekrane, et dans un autre coin il y a le Mausolée du saint Cheikh Al kamal.


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs