Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Education : Création d'un observatoire sismique à Agadir




ONG de la région Souss-Massa-Drâa active dans les domaines de la sensibilisation environnementale et du développement durable depuis sa création en 2002, l’Association Sciences de la vie et de la terre Souss (ASVTS) procède actuellement à la mise en œuvre de son projet stratégique et sa mise  en place dans son local à Agadir. Il s’agit de la réalisation d’une  station sismique à vocation éducative qui aura pour but essentiel d’informer et de sensibiliser les citoyens sur les séismes et les bons comportements à avoir en situation d’urgence, dans cette ville connue pour son statut et son histoire sismique. C’est d’ailleurs une première en Afrique et dans le monde arabe.
 L’ASVTS a commencé à développer le concept de son projet depuis 2006 pour répondre à un besoin pertinent concernant l’encadrement et la sensibilisation des citoyens face à un phénomène naturel susceptible de  se transformer en désastre en l’absence de bons comportements en période de crise et d’urgence. La station répond aussi à l’ouverture et au contexte de participation créés par le projet de la Charte nationale de l’environnement et du développement durable, initiée par Sa Majesté le Roi en 2009 et en particulier ses articles 8, 11 et 15. Ce dernier article, qui concerne le principe de la précaution, stipule, en effet, qu’une approche précautionneuse doit être adoptée face aux risques écologiques et sociétaux insuffisamment connus,  et ce, par le biais d’expertises et de mesures immédiates de manière à mieux les  connaître et à adopter les mesures conservatoires appropriées.
D’autre part, le projet de l’ASVTS se réfère également au chantier  de la réforme du secteur de l’éducation et de la formation initié par la Charte nationale de l’éducation et de la formation en 2000 et déclinée dans le  programme d’urgence (2009-2012) qui comporte 27 projets dont le projet E1. P13 (espace 1, projet 13) intitulé « Renforcement de la santé scolaire et de la sécurité humaine »  entièrement dédié au développement d’une stratégie de l’éducation relative aux risques naturels et industriels. Le projet de l’ASVTS est donc la concrétisation de celui-ci dans le domaine du  risque sismique au niveau de l’Académie régionale du Souss-Massa-Drâa et plus particulièrement dans la ville d’Agadir et sa zone.
Soutenue par un partenaire éducatif français, l’ASVTS a soumis son projet pour l’obtention d’une subvention suite à l’appel à projet lancé en 2011 par l’Initiative nationale  pour le développement humain (INDH) qui l’a validé et lui a attribué une subvention à hauteur de 70% du coût global, les 30% restants étant à la charge du porteur du projet, en l’occurrence l’ASVTS, au titre de sa contribution personnelle à son  financement.
Cette station sismique comportera un appareillage de détection de l’activité sismique (sismomètre numérique lié à un système GPS), et des écrans de visualisation du signal sismique. C’est la composante la plus coûteuse de la station (plus de 50% du budget du projet), le reste étant destiné aux différents aménagements de l’espace d’accueil des bénéficiaires, et à la conception et l’édition des outils pédagogiques d’animation et de sensibilisation prévus par le projet qui s’est fixé trois objectifs essentiels :
• La vulgarisation de la connaissance scientifique dans le domaine des études sismiques (médiation scientifique);
• La sensibilisation et l’éducation des citoyens aux risques sismiques;
• La recherche scientifique.
Différentes catégories de populations pourront bénéficier des services de la station : publics scolaires (écoliers, collégiens, lycéens, étudiants), associations  de quartiers, associations de parents et tuteurs  d’élèves (APTE),  personnel  d’éducation  et de  formation (enseignants, directeurs, animateurs…), chercheurs, ainsi que tous les citoyens désirant connaître le phénomène du séisme et ses impacts. L’animation dans la station sera assurée dans les trois langues : arabe, amazigh, français.
Les partenaires du projet sont :L’INDH, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région du Souss-Massa-Drâa, la Commune urbaine d’Agadir, la Faculté des sciences de l’Université Ibn Zohr, ASTER, le partenaire français et plusieurs opérateurs économiques et partenaires sociaux de l’ASVTS.
La station sera gérée par deux comités supervisés par l’ASVTS :
- Le comité scientifique composé des représentants des départements concernés par les activités de la station, des partenaires du projet et  de la presse. Ce comité conçoit la stratégie de la station, ses  grandes orientations et ses missions ;
- Le comité pédagogique qui conçoit les programmes de sensibilisation et de médiation scientifique.
Tout en continuant à finaliser la mise en oeuvre du projet avec ses partenaires, l’ASVTS donne rendez-vous au public d’Agadir et d’ailleurs dans quelques mois pour l’inauguration de la station sismique éducative d’Agadir. 

C.M
Jeudi 15 Septembre 2011

Lu 900 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs