Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ecroué en prison à Rio de Janeiro, Hassan Saada éliminé par walk-over des JO-2016


Le sport national, à défaut de résultats, se manifeste plutôt par des faits de vive réprobation, scandaleux et indignes



Le boxeur marocain Hassan Saada n’a pas concouru contre le Turc Nadir Mehmet vendredi dans la catégorie des 81 kgs (mi-lourd) et a, par conséquent, été éliminé des JO-2016 de Rio de Janeiro. Défait avant d’avoir débuté, il ne s’était pas présenté au Pavillon 6 de Rio Centro qui abrite la compétition de boxe.
Il ne rentrera pas pour autant à la maison et pour cause,  il  croupit actuellement au pénitencier de Gericino à 
Bangu au Nord-ouest de Rio pour au moins une quinzaine de jours. En effet, il avait été arrêté jeudi par la police locale, soupçonné de viol sur deux dames brésiliennes qui exerçaient en tant que chambrières ou femmes de ménage au village olympique. Il les aurait, selon la police carioca, attirées dans sa chambre où se trouvaient deux autres athlètes marocains (des boxeurs pas mis en cause), et les aurait agressées sexuellement. La détention provisoire de Hassan Saada a été alors ordonnée, le jeudi 4 août, par le juge Larissa Nunes Saly  de la Cour du Fan juvénile et des événements majeurs TJRJ.
L’avocat de Hassan Saada, Claudio Bindino de Souza, engagé par le consulat du Maroc pour suivre l’affaire, qui nie les faits, a déclaré que le mis en cause « avait peu de contact » avec les femmes. Il a demandé l’habeas corpus (règle de droit garantissant une présentation rapide devant un juge afin qu'il statue sur la validité de son arrestation) mais en vain. Ce dernier, Kings Nascimento Wilson, a rejeté aux premières heures de samedi la demande ne trouvant aucune irrégularité dans la mise en cellule qui aurait permis au mis en cause d’en bénéficier. Si les faits qu’on lui reproche sont avérés, Hassan Saada risque entre six à dix ans de prison.
Joli gâchis pour la boxe marocaine et le sport national en général qui, à défaut de résultats, se manifeste plutôt par des faits de vive réprobation, scandaleux et indignes, l’affaire récente en Suède y attestant. Dernièrement, la peu reluisante actualité d’une sélection marocaine de jeunes footballeurs exclue de la Gothia Cup et de Suède, soupçonnée de harcèlement sexuel envers trois jeunes filles organisatrices du tournoi, vient étayer cette thèse. L’accompagnateur (36 ans) qui les avait incités à ce jeu non recommandable a d’ailleurs écopé le jour de l’arrestation de Saada, en première instance, de deux mois de prison ferme et quelque 1550 € d’amende.
Et ce n’est pas la position tardive et peu convaincante de la FRMB qui, tout en s’alignant mordicus sur la thèse de Saada, pourrait y atténuer quoi que ce soit. Le mal est fait et la Fédération en porte d’ailleurs une très grande responsabilité au regard de la préparation de ces athlètes (long stage à huis clos, et autres dysfonctionnements notamment pour ce qui est d’encadrer les pugilistes et de les initier au respect des valeurs des autres, surtout quand on est appelé à représenter le pays). Même si l’innocence est prouvée à Rio, notre sport a été si rudement sali par cette affaire et les autres, le dopage y compris, que même avec tous les travaux d’Hercule, rien n’y ferait pour le redorer. Dommage! 

Communiqué de presse FRMB

Suite aux informations concernant le boxeur Hassan Saada, arrêté ce vendredi 5 août courant et accusé de harcèlement sexuel sur deux femmes au Village Olympique, la FRMB 
Estime que tout accusé est présumé innocent jusqu’à ce que le délit soit prouvé.
Nous attestons que deux boxeurs témoins étaient présents dans le studio au moment des faits présumés et que les portes étaient ouvertes, aucun ni aucune plainte n’ont été entendus.
Le boxeur Hassan Saada déclare sur l’honneur que le personnel d’entretien est passé et a demandé des pin’s qui leur ont été offerts. Il ne comprend pas les faits reprochés. 
FRMB s’engage à apporter plus de précisions sur cet incident et espère que la vérité sera rétablie. 
Wissam Zoubida 
Porte-parole de la FRMB et chef de délégation

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 8 Août 2016

Lu 1668 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs