Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ecole Agueni Idianne dans la province de Tiznit : L'absence de l'instituteur prolonge de deux mois les grandes vacances scolaires




Ecole Agueni Idianne  dans la province de Tiznit : L'absence de  l'instituteur  prolonge de deux mois les grandes vacances scolaires
Décidément, nos écoles ne fonctionnent pas au même rythme !. Si l'on réussit  dans les centres urbains à  assurer la rentrée scolaire dans les délais de rigueur,  en milieu rural, cette opération peut traîner longtemps. Le décalage  peut durer des mois.  Tel est le cas de l'école primaire ''Bakkar El Houssine Ben Hayssoun'' du village reculé d'Agueni Idianne qui relève du groupement scolaire Anamr Ighchan, dans la commune d'Aît Ouafka. Où les enfants des trois premiers niveaux scolaires n'ont repris les cours que le début de cette semaine.  
26 élèves, dont une dizaine de filles, faisaient le pied de grue devant la porte de l'école, dans l'espoir de voir se pointer leur instituteur. Cela  se répète chaque matin, depuis le 16 septembre, date de la rentrée scolaire. Au point que les apprenants qui en ont ras-le-bol des navettes, ont fini par croire au spectre d'une année blanche. " Après deux mois, nous avons perdu tout espoir de poursuivre notre scolarité !", s'exclament, dépités, les écoliers. Les parents d'élèves ne peuvent plus dissimuler leurs inquiétudes. Ils craignent que ce démarrage tardif de l'école du village, affecte sérieusement la scolarité de leurs enfants. " Le premier trimestre est sur le point d'être entamé, sans que nos enfants aient assisté à un seul cours !", tonne un villageois, père de deux élèves  apprenants. Au moment où se soucie un autre parent en s'interrogeant : Comment   ces enfants peuvent-ils passer les contrôles et l'examen trimestriel ? Surtout que le rattrapage des cours s'avère irréalisable dans l'immédiat. A moins de "gaver" les élèves de leçons,  à la va-vite, s'indigne-t-on.
La vacance de ce  poste dans  l'établissement en question, ne semble pas faire réagir les responsables de la délégation de l'enseignement de Tiznit, encore moins ceux des autorités provinciales dont relève le village. Les multiples plaintes adressées au directeur du groupement scolaire d'Anamr Ighchan par les parents d'élèves  excédés par cette situation,  sont restées sans écho.  
Malheureusement, l'école d'Agueni Idianne n'est qu'un arbre qui cache la forêt. Le déficit en termes d'enseignants disponibles affecte  de nombreux  autres établissements. Selon une source proche de la délégation, rien que dans la région de Tafraout, près de 18 enseignants manquent depuis la rentrée scolaire. Un chiffre qui connaîtra  une légère baisse, suite au recours à la classe unique pour plusieurs niveaux scolaires si on ne fait pas appel aux enseignants  contractuels, pour se stabiliser à 15 enseignants manquants. Cela concerne, à titre indicatif, les écoles Sidi Aissa d'Izerbi, Aît Hssayn à Tighza, Al Abdani et El Mokhtar Soussi d'Aît Ouafka, Al Adarissa de Dougadir,Ali Bnou Abi Talib dans la  commune voisine…Alors qu'au niveau du secondaire qualifiant, les élèves du tronc commun à Afella Ighir, sont eux aussi sans enseignants depuis la rentrée scolaire.  
Une situation qui apporte un démenti catégorique aux "prétentions" dont s'est gargarisée la délégation de l'enseignement à Tiznit, lors de la présentation du rapport annuel sur la rentrée scolaire 2010/2011, devant le comité provincial. Cette délégation  se targuait d'avoir réussi à atténuer ce phénomène par le redéploiement de l'effectif des enseignants pour combler les postes vacants.
Il est à souligner que le mutisme des bureaux locaux des syndicats, censés  défendre entre autres les intérêts des apprenants, comme ils se complaisent à le confirmer, est incompréhensible.  On se demande alors pourquoi ils pardonnent à la délégation une telle incurie, alors qu'ils lui font voir de toutes les couleurs dès qu'il s'agit de leurs intérêts. 

IDRISS OUCHAGOUR
Samedi 20 Novembre 2010

Lu 857 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs