Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Echos de la Mostra: solidarité, hommage et super-héros sans super pouvoirs




Echos de la Mostra: solidarité, hommage et super-héros sans super pouvoirs
Deux chaises vides en signe de solidarité, un  hommage à Robin Williams et des super-héros qui jouent les quidams: quelques échos de la Mostra, édition n°71:
 
Deux chaises vides  
Deux chaises sont laissées vides dans le jury de la Mostra de Venise en signe de solidarité avec la réalisatrice iranienne Mahnaz Mohammadi et le cinéaste ukrainien Oleg Senstov, qui sont actuellement emprisonnés, l'une en Iran, l'autre en Russie.
Selon la Société française des réalisateurs de films (SRF), qui milite pour leur libération, Mme Mohammadi, réalisatrice de documentaires et militante des droits des femmes, est incarcérée depuis le 7 juin à la prison d'Evin, dans le nord de Téhéran en application d'une peine de cinq ans de prison pour "complot contre la sécurité de l'État" et "propagande contre le régime de Téhéran".
Oleg Sentsov, opposé à l'annexion de la Crimée et très actif sur le terrain, a été arrêté le 10 mai en Crimée par le service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie. Accusé de terrorisme, il risque vingt ans de prison. 
 
Les super-héros tombent 
les masques à Venise 
Ils nous ont habitués à tenir les premiers rôles de blockbusters hollywoodiens, à jouer les super-héros aux pouvoirs surnaturels. Mais à Venise, ces jeunes acteurs stars du box-office ont décidé de montrer qu'ils sont aussi de "vrais" acteurs, capables de jouer les monsieur tout-le-monde. Tel est le cas d'Andrew Garfield passé du rôle de Spiderman à celui de jeune père de famille victime de la crise immobilière dans "99 Homes", en compétition. Emma Stone, sa fiancée dans Spiderman - et dans la  vie - est quant à elle une ex-toxicomane dans "Birdman", lui aussi en course  pour le Lion d'or. 
 
Hommage 
à Robin Williams 
Barry Levinson a rendu hommage à Robin Williams  qu'il avait dirigé dans "Good morning Vietnam", sorti en 1987. L'Américain avait obtenu l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle d'animateur radio déjanté. "C'était un homme sensible, très intelligent", a dit Barry Levinson, venu à Venise présenter "The humbling", avec Al Pacino. "Dans «Good morning  Vietnam», il y avait des scènes avec des Vietnamiens que je n'arrivais pas à tourner comme cela était prévu dans le scénario. Au lieu d'insister, on a  commencé à improviser et Robin Williams était tellement fascinant qu'il parvenait à obtenir d'eux un certain type de comportement. Il les comprenait,  savait comment ils fonctionnaient, comment ils raisonnaient et c'est ce qui a  illuminé le film", a dit le réalisateur.
 
 

Jeudi 4 Septembre 2014

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs