Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Echec d’un complot algéro-polisarien en Espagne




Echec d’un complot algéro-polisarien en Espagne
Dahi Aghay : Madrid a su 
éviter le piège du Polisario 
cherchant à faire naturaliser des Sahraouis d’origine algérienne


Dans une déclaration accordée à Libé, le président de l'Association des portés disparus au Polisario (APDP), Dahi Aghay, a dénoncé le complot fomenté par le Polisario et ses séides algériens et  visant à pousser l’Espagne à accorder sa nationalité aux Sahraouis de nationalité algérienne présentant des documents falsifiés.
Il a affirmé, dans ce sens, que  le Polisario a fait des pieds  et des mains pour  que ces  Algériens  qui n’ont rien à voir avec le Sahara marocain obtiennent la nationalité espagnole.
Il a rappelé également que l'Association des portés disparus au Polisario avait dès 2011 mis en garde le gouvernement espagnol  contre ce stratagème et adressé des lettres à son président et aux ministres de la Justice, des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Depuis, les autorités de Madrid ont mené une enquête  à l’issue de laquelle elles ont décidé de rejeter toutes les demandes déposées par les Sahraouis qui  ne disposent que des seuls documents du Polisario. 
 «Si les  autorités espagnoles  avaient accepté  d’accorder la nationalité aux Sahraouis algériens résidant dans les camps de Tindouf, elles seraient tombées dans le piège du Polisario et partant de l’Algérie.  Car, de même qu’il y a des Basques espagnols et français, des Kurdes  turcs,  irakiens, syriens et iraniens,  il y a aussi des Sahraouis marocains,  algériens, maliens, etc.  Et l’on sait que 85% des personnes qui résident dans les camps de Tindouf sont de nationalité algérienne», a-t-il martelé avant d’ajouter: «Si ce complot avait abouti, cela aurait bloqué toute solution définitive» de la question du Sahara marocain.
Dahi Aghay nous a, par ailleurs, affirmé que l’éternel chef du Polisario, Mohammed Abdelaziz, a tenté de faire pression, en novembre dernier, sur les parlementaires espagnols pour convaincre le gouvernement de leur pays d’octroyer la nationalité espagnole aux Sahraouis algériens qui aident le Polisario dans ses basses besognes. «Mais ce qu’il avait omis de dire à ces parlementaires,  c’est que la majorité de ces personnes étaient d’origine  algérienne, et j’ai pris moi-même l’initiative de clarifier les choses».


Mourad Tabet
Lundi 22 Décembre 2014

Lu 1864 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs