Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ebranlé par l'affaire Neymar, le président du Barça démissionne

Pas d'élections anticipées et "continuité" dans les affaires avec l'intronisation du premier vice-président Josep Maria Bartomeu




Ebranlé par l'affaire Neymar, le président du Barça démissionne
Le président du FC Barcelone Sandro Rosell, visé par une plainte au sujet du transfert de Neymar, a annoncé jeudi sa démission "irrévocable" et a ajouté que le premier vice-président Josep Maria Bartomeu lui succéderait jusqu'en 2016, terme du mandat de l'actuelle direction.
Les choses se sont précipitées pour Rosell depuis mercredi, après qu'un juge espagnol a déclaré recevable la plainte d'un "socio" (supporteur-membre) et ordonné des investigations préliminaires pour éclaircir les conditions financières de l'arrivée de l'attaquant brésilien à l'été 2013. L'ex-dirigeant de 49 ans, qui affirme que le transfert de Neymar a coûté 57 millions d'euros au club, a été accusé d'"appropriation indue", un délit apparenté en droit français à un abus de bien social. Le plaignant fait valoir que les "socios" du club ignorent la "destination réelle" du montant versé pour cette opération. Rosell, qui avait réclamé lundi de pouvoir être entendu par la justice pour s'expliquer, a finalement décidé de quitter ses fonctions à l'issue d'une réunion extraordinaire du comité de direction, afin de ne pas nuire à sa famille et au Barça.
Le dirigeant, qui compte à son actif d'avoir réduit la dette du club et d'avoir gagné une Ligue des champions (2011) et deux Championnats d'Espagne (2011, 2013), est notamment contesté en interne pour avoir, pour la première fois, introduit un sponsor à but lucratif sur le maillot du Barça via un accord en 2010 avec Qatar Sports Investments (QSI).
Rosell a aussi été très critiqué par son prédécesseur Joan Laporta (2003-2010), avec qui il s'était brouillé en 2005 alors qu'il était vice-président du club.
Le départ de Rosell aurait pu ouvrir la porte à des élections anticipées et à un retour de Laporta, mais la direction du Barça a choisi de garder le cap jusqu'à la fin de son mandat et d'introniser Josep Maria Bartomeu, homme de confiance du démissionnaire et jusque-là premier vice-président chargé des questions sportives. Présent aux côtés de Rosell, le nouveau président a dit vouloir s'inscrire dans la "continuité", notamment concernant le vaste projet de rénovation du Camp Nou sur lequel les socios devraient voter dans les prochains mois.

AFP
Samedi 25 Janvier 2014

Lu 301 fois


1.Posté par crispin nzogning le 25/01/2014 09:53 (depuis mobile)
la ruse de la semaine

2.Posté par Jonason le 07/02/2014 03:54
très jolie comme maillot http://www.maillotdefr.com/.Il mériterait de soulever la champion's la saison à venir et pour ça le barça doit être sérieux et objectif dans ses récrutements.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs