Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Eau et sang” sélectionné au Festival de cinéma de Bombay




Le film marocain «Eau et sang» de son réalisateur Abdelilah Eljaouhari vient d’être sélectionné à la compétition officielle des courts-métrages de la troisième édition du Festival international de Bombay, en Inde, dont les actes démarreront le 19 septembre courant.  « Après le Festival d’Alexandrie – et Abidjan-, je suis heureux que mon film « Eau et sang » soit sélectionné à Bombay, capitale du cinéma indien », lit-on sur la page Facebook du réalisateur Abdelilah Eljaouhari. Vainqueur du Poulain d'or de Yennenga lors de la 24ème édition du Fespaco, au Burkina Faso, et du prix du jury à la dernière édition du Festival international du film arabe à Oran, le film met en avant les rapports divers qu’entretiennent les membres d’une même famille avec l’eau et le sang. Des relations très subjectives, étant donné les événements cumulés par chacun des membres par le passé.
 Ainsi, si l'eau évoque la vie, le sang, en revanche, renvoie le père vers les tortures des années de braise, la mère vers l'accouchement. Quant au fils, lui, il se souvient de sa circoncision … Egorger un mouton le jour de l’Aïd, probablement, est une occasion de se remémorer de ces relations et de ses représentations.
Différentes visions personnelles, voire subjectives s'expriment pour marquer des événements et en fonction de l'âge. En quelques minutes, le réalisateur a pu transmettre un certain nombre de messages essentiels. Un film où la fluidité des séquences provoque des suspenses.
 Scénario du talentueux Mohamed Ariouès, le film qui a séduit les cinéphiles et critiques, met aux prises une pléiade de comédiens marocains.
L’on y découvre ainsi côte à côte feu Mohamed Bestaoui, Younès Mégri, Touria Alaoui, Naima Lamcharki, Mohamed Farah et l’enfant Naji Eljaouhari.
Il est, par ailleurs, à rappeler que le réalisateur est également journaliste de profession et critique de cinéma.
Natif de Fès, il est titulaire du diplôme d'études approfondies en littérature moderne à la Faculté des lettres de Fès, en 1991. Abdelilah Eljaouhary est l'une des personnalités les plus connues dans le monde du cinéma au Maghreb. A la fois critique et réalisateur, il apporte un regard très pointu sur le monde du cinéma maghrébin et arabe. C’est un membre actif dans plusieurs associations culturelles et cinématographiques, notamment l’Association des critiques de cinéma au Maroc et la Fédération des ciné-clubs du Maroc. en plus de ses activités au sein de l'Union des écrivains marocains. Spécialiste du cinéma indien, il a écrit quatre livres autour du cinéma marocain et international; le plus important est sans doute sur la ville de Ouarzazate, le lieu de tournage des plus grands films américains, italiens et français.
Travaillant pour la télévision marocaine, il a réalisé plusieurs émissions autour de la culture cinématographique. Il a déjà à son actif deux films documentaires "Raja Bent El Malah" et "La danseuse". "Clics et déclics" (2011) est son premier court métrage de fiction. Son second court métrage "Eau et sang" (2014) a obtenu le Poulain d'or au Fespaco 2015 (Ouagadougou).

Mustapha Elouizi
Vendredi 4 Septembre 2015

Lu 797 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs