Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Du 13 au 18 novembre courant : Le théâtre universitaire anime Tanger




Et de trois, pour le Festival national du théâtre universitaire de Tanger ! Du 13 au 18 novembre, l’Association de l’Action universitaire de l’Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger organise la 3ème édition de son Festival entièrement dédié au théâtre. Cette édition rendra un hommage à l’artiste Abdeljabbar Louzir sous le thème « Ravivons la flamme du théâtre ! » Six jours durant, au sein de l’ENCG, la salle Beckett et le théâtre municipal El Haddad, ce Festival visera, selon les organisateurs, à promouvoir les échanges autour de la création et l’expression en théâtre, créer un forum d’échanges et de formation, encourager l’esprit de créativité et d’initiative et ouvrir le débat sur la place de l’art en général et du théâtre en particulier dans les espaces de formations tels que les universités. Autour de nombreux ateliers et conférences, le public amateur et professionnel se retrouveront notamment pour assister aux différentes représentations théâtrales programmées… Une programmation riche a été mise en place pour cette manifestation culturelle et artistique. Seront appréciées à leur juste valeur des pièces marocaines mais également étrangères puisque d’autres nationalités seront présentes et représentées… Six troupes marocaines côtoieront celles de Belgique, de Roumanie, de Libye, d’Algérie, de France et du Soudan ; ils seront d’ailleurs en lice en vue de décrocher les prix de la meilleure harmonie du groupe, de la meilleure scénographie, du meilleur acteur, de la meilleure actrice, de la meilleure mise en scène sans oublier le Grand Prix. Côté marocain, l’on pourra notamment apprécier la représentation des « statuettes » de l’Université d’Oujda, « Lmadi Fat » de la Faculté de médecine dentaire de Casablanca, « En haut et en bas » de la troupe universitaire de Marrakech, « Un monde à l’envers » de l’Université de Mohammedia et « As-tu tué quelqu’un ? » de l’Association des Arts du cercle des jeunes de Tétouan.
Il est à noter que la 2e édition de ce Festival a été, d’un avis unanime, un franc succès puisqu’elle a permis réellement d’enrichir l’échange interculturel entre les différents participants, de créer un lieu de rencontres entre les différentes troupes théâtrales et d’encourager la jeune expression artistique.
Tanger, ville résolument inscrite, de par son histoire et sa position géographique, dans l’ouverture avec l’Autre, retrouve là sa vocation de ville cosmopolite, ville de la culture et des Arts.

Amel NEJJARI
Jeudi 5 Novembre 2009

Lu 292 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs