Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar reçoit les membres du secrétariat national de l’Organisation des femmes ittihadies

«Nous n’acceptons pas que notre projet pour la cause féminine soit réduit à une polémique sur l’héritage»




Driss Lachguar reçoit les membres du secrétariat national de  l’Organisation des femmes ittihadies
Dans son allocution lors de la réception des membres du secrétariat de l’OSFI, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a insisté sur le rôle et la mission de la femme ittihadie dans la société. A travers son allocution ou par le biais des réponses aux questions des intervenants lors de cette rencontre, Driss Lachguar a indiqué les grandes lignes des responsabilités à assumer dans l’avenir. Il a également tracé une feuille de route pour les missions multiples de la femme ittihadie pour plus d’émancipation et plus de démocratie. Il a mis en exergue les compétences et les potentialités des femmes ittihadies pour accomplir leurs missions. Driss Lachguar a, par ailleurs, appelé à une mobilisation dans ce sens et du parti et du secrétariat national de l’Organisation des femmes ittihadies pour réussir ensemble la mission de modernité et de la démocratie. Pour ce faire, Driss Lachguar a recommandé aux membres du secrétariat national de l’OSFI d’établir un programme et d’entamer leurs actions dans les plus brefs délais. «  Il est nécessaire de vaincre toutes les contraintes et se lancer dans l’action car le temps ne pardonne pas»,  a-t il précisé. Et d’ajouter que le parti de la Rose est fier d’être  à l’avant-garde de la lutte en faveur de la question féminine.
« Votre lutte et votre programme militant sont garantis par la Constitution et l’on n’est pas censé répliquer aux futilités des hallucinés  et des  aliénés…. notre défi et notre souci restent la mise en application de la Constitution », a souligné le Premier secrétaire de l’USFP. Il a mis en garde contre toute régression à dessein de réduire la cause féminine à la seule question de l’héritage. « Nous n’acceptons pas que notre projet pour la cause féminine soit réduit à une polémique sur l’héritage », a-t-il martelé.
Par la suite, Driss Lachguar a abordé le dossier des préparatifs aux élections communales qui auront lieu dans 18 mois. « Ce sera une réelle épreuve pour l’OSFI qui sera appelée à une participation forte et active pour représenter le parti à hauteur de 80%», a-t-il insisté.
Pour sa part, Khadija Slassi, secrétaire nationale de l’OSFI, a affirmé que cette organisation sera la porte de sortie pour la femme ittihadie  vers la société et une passerelle de communication avec les Marocains. Et d’ajouter que la femme ittihadie jouit d’une conscience élevée concernant la reprise de l’initiative dans l’action sur la scène politique nationale. « Nous dépasserons nos différences. Nous serons solidaires et unis pour constituer un front fort pour que notre organisation soit à la hauteur du parti et de la société marocaine. Aujourd’hui, nous n’avons plus le droit à l’erreur ou à l’échec», a conclu Khadija Slassi, secrétaire nationale de l’Organisation socialiste des femmes ittihadies.

Mardi 28 Janvier 2014

Lu 739 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs