Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar lors du meeting électoral organisé par l’USFP à Kénitra

C’est grâce à la lutte et aux sacrifices du peuple marocain que nous jouissons de la stabilité et de la paix




Depuis le lancement de la campagne électorale, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, ne cesse de sillonner le pays multipliant les rencontres avec les citoyens pour un échange direct et fructueux.  Après les meetings de Goulmima (Région d’Errachidia), de Midelt et de Meknès organisés à la fin de la semaine dernière, il a présidé mardi un meeting électoral à Kénitra pour soutenir les candidats du parti de la Rose aux élections législatives du 7 octobre 2016.
Comme ce fut le cas lors des meetings qu’il a tenus dans les autres villes, il a opté pour la simplicité et la darija, tout en puisant ses exemples dans la vie quotidienne des Marocains pour que son message ait l’impact voulu auprès des citoyens dont ceux sont issus du milieu rural et des régions mitoyennes de la capitale du Gharb.
«Je suis heureux de parler aujourd’hui aux descendants des Kénitréens qui avaient accueilli à bras ouverts les résistants et les militants durant la période coloniale ou après l’indépendance du pays», a-t-il affirmé tout rappelant que les habitants de cette ville avaient soutenu moralement et financièrement les familles des militants politiques qui étaient écroués à la prison centrale de Kénitra. Et d’ajouter : «Si cette prison et ses cellules pouvaient parler, elles nous auraient raconté la vie de ces militants passés par cette prison ainsi que les différentes péripéties des procès historiques de 1963, 1970, 1973, entre autres. Lesquels prouvent aux Marocains que certains des leurs ont payé un lourd tribut pour que la paix et la stabilité règnent dans notre pays et lui épargner les affres de la sédition, des meurtres et du terrorisme qui taraudent actuellement des pays comme la Libye, la Tunisie,  l’Egypte, la Syrie, l’Irak et le Yémen. «C’est grâce à la lutte et aux sacrifices du peuple marocain que nous jouissons de la stabilité et de la paix», a-t-il martelé en rappelant le rôle que les habitants de la ville de Kénitra et de la région du Gharb ont joué et les sacrifices qu’ils ont consentis pour l’édification d'un Maroc démocratique.
Le Premier secrétaire de l’USFP a par la suite énuméré les méfaits du gouvernement Benkirane et critiqué l’action de ses membres qui, selon lui, n’ont pas honoré leurs engagements envers les citoyens relatifs à la réduction du taux du chômage et à la création d’emplois, ainsi que d’autres promesses qui sont restées lettre morte.
«Ces gens-là mentent sans scrupules et sans vergogne», a-t-il martelé, rappelant que le parti majoritaire qui dirige le gouvernement Benkirane a leurré les Marocains en leur faisant, dans son programme électoral de 2011, des promesses qu’il n’a jamais tenues. Il a, par la suite, décliné quelques-unes de ces promesses restées sans lendemain. A titre d’exemple, il a échoué à tenir ses promesses comme en témoignent les statistiques dressées non pas par l’USFP, mais par des institutions constitutionnelles qui sont liées directement au gouvernement comme le HCP et le CESE, voire par les institutions financières internationales.
Pis encore, les dirigeants de ce parti ont renié tous les engagements qu’ils ont faits aux diplômés chômeurs. «Que les Marocains se rappellent, explique Driss Lachguar, comment le ministre de la Justice et des Libertés (Mustapha Ramid) soutenait les chômeurs devant le Parlement, mais une fois au gouvernement, il a, à l’instar des autres membres de l’Exécutif, non seulement renié ses engagements envers eux, mais il s’est abstenu d’agir lorsqu’ils ont été violemment réprimés». Il a, par ailleurs, critiqué la flambée des prix. «Les parents savent que les factures d’eau et d’électricité ont plus que doublé sous le gouvernement Benkirane », a-t-il précisé. Et, chose encore plus  alarmante, notre pays s’est engouffré, durant ces cinq dernières années, dans une spirale ascendante de l’endettement public jamais atteinte dans l’histoire du Maroc.
Pour mettre fin aux méfaits commis par le gouvernement Benkirane durant les cinq dernières années, le dirigeant ittihadi a affirmé que si les citoyens accordaient leur confiance à l’USFP, ce dernier mettrait un terme à 55 mesures prises par le gouvernement (Caisse de compensation, retraite, enseignement, emploi…).
La première mesure que prendra l’USFP si le parti est porté à la responsabilité à l'issue de scrutin, est de "revoir et d’abandonner plusieurs lois et mesures adoptées par le gouvernement sortant et la révision de la réforme de la Caisse des compensations enterrée par cet Exécutif".  
L’implication des citoyens dans la chose publique est la responsabilité de tous, a insisté M. Lachguar, appelant à redoubler d’efforts pour que les prochaines échéances se déroulent dans de bonnes conditions. Dans ce sens, il a appelé les habitants de Kénitra à voter massivement, le 7 octobre, pour le changement et pour «arrêter l’hémorragie».
L’allocution de Bachir Jabri, secrétaire provincial du parti à Kénitra, est sur la même longueur d’onde. Connaissant les arcanes de cette ville historique, il a expliqué comment le PJD avait trompé les  habitants de celle-ci depuis 2009 alors qu’il présidait le Conseil municipal. En cette année, Benkirane avait lors d’un meeting électoral versé, comme à son accoutumée,  des larmes de crocodiles et promis aux habitants d’éradiquer les bindonvilles de Nkhakhsa, Oulad Mbarek, Sidi Taibi ou encore El Hancha. Depuis lors, les résidents de ces douars savent pertinemment aujourd’hui que les promesses du PJD sont fallacieuses et tiennent plus de la surenchère électoraliste que d’autre chose.
A la fin de ce meeting électoral, le Premier secrétaire de l’USFP, a présenté aux habitants de Kénitra les mandataires des listes du parti de la Rose dans la Région de Rabat-Salé-Kénitra. 

Mourad Tabet
Jeudi 29 Septembre 2016

Lu 1839 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs