Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar fustige le piètre bilan du gouvernement Benkirane

La Commission administrative et le Conseil national de l’USFP approuvent les grandes lignes du programme électoral


Habib El Malki : Une nouvelle alternance serait salvatrice pour que le Maroc échappe à l’asphyxie



Les membres de la Commission administrative nationale et du Conseil national de l’USFP se sont réunis, la fin de la semaine dernière, au siège central du parti à Rabat pour débattre des échéances électorales du 7 octobre prochain.
Au début des travaux de la Commission administrative, Habib El Malki a affirmé que cette réunion avait un caractère exceptionnel, puisqu’elle a été essentiellement consacrée à l’examen d’un seul point, à savoir les prochaines échéances électorales.
D’emblée, le Président de la Commission administrative nationale a affirmé que le Maroc vit une situation comparable à celle des années 90 du siècle passé. Il frôle l’asphyxie politique, économique et sociale à cause du tâtonnement dont le gouvernement a fait montre dans la gestion de la chose publique, de sa volonté de domination  et sa gestion chaotique et anarchique de divers dossiers à caractère social.
Habib El Malki a également appelé à se mobiliser en vue d’une nouvelle alternance à même de  permettre au Maroc de sortir de cet état d’asphyxie. Dans ce sens, il a affirmé que les élections constituent une occasion propice pour le parti de donner des leçons aux ennemis de la démocratie et l’édification d’un Etat démocratique sur des bases solides et saines. Et d’ajouter que l’USFP est un parti historique orienté vers l’avenir et que la responsabilité de défendre les acquis du peuple marocain et le projet sociétal du parti de la Rose est extrêmement importante. « Pour cela, a-t-il poursuivi, il faut que nous saisissions l’occasion des élections du 7 octobre prochain pour fonder une nouvelle alternance, car le Maroc a besoin d’un exutoire à même d’ouvrir de nouveaux horizons ».
Ensuite, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a présenté le rapport politique au cours duquel il a fortement critiqué le piètre bilan du gouvernement Benkirane. Selon lui, l’expérience gouvernementale dirigée par le PJD a échoué. Plusieurs raisons expliquent cet échec patent. 
Primo, il a raté son coup à cause des divergences entre ses différentes composantes  (sortie de l’Istiqlal et entrée du RNI au gouvernement), du nombre excessif de technocrates et de portefeuilles ministériels. 
Secundo, le patron de l’Exécutif a fait montre de son incapacité à assumer son rôle constitutionnel puisqu’il a agi en tant que chef du parti et non en tant que chef du gouvernement. 
Tertio, le parti majoritaire, à savoir le PJD, a été dans l’incapacité de normaliser ses relations avec les autres partis aussi bien ceux qui participent au gouvernement que ceux de l’opposition. 
Quarto, ce gouvernement a marginalisé l’institution parlementaire, les centrales syndicales et la société civile et piétiné les droits de l’opposition au Parlement. Ce qui explique, selon le Premier secrétaire de l’USFP, la faiblesse quantitative et qualitative de la production législative.
Par la suite, Mohamed Deriouch, membre du Bureau politique, a présenté au nom de la Commission nationale chargé de l’élaboration du programme électoral du parti, les grandes lignes et orientations de celui-ci pour les prochaines échéances électorales et qui sera peaufiné dans les semaines à venir.
Pour lui, « l’élaboration du programme de l’USFP se fonde sur sa vision politique, ses orientations socialistes et ses principes démocratiques », ajoutant que le fil d’Ariane de ce programme  est « la réalisation de la dignité, la liberté, l’égalité, la parité entre les deux sexes, la justice sociale et l’égalité des chances». Ce programme, a-t-il poursuivi, est novateur, sérieux et crédible. Il prend en compte les différents changements sociétaux nationaux et les différents changements aux niveaux régional et international.
Il a, par ailleurs, affirmé que ce dernier vise «le renouvellement des principes de l’action politique, le renforcement des initiatives au niveau des droits de l’Homme en fonction des dispositions de la Constitution pour contrer les régressions politiques, lutter contre la corruption et instaurer une séparation entre le pouvoir de l’argent et la politique d’une part, et entre celle-ci et la religion d’autre part ».
Il ambitionne également la construction d’une économie nationale forte et à même de « créer un espace favorable à l’investissement et capable de générer un taux de croissance ambitieux et régulier».
Pour sa part, Habib El Malki a souligné que ce programme qui comprendra des mesures concernant  tous les domaines institutionnels, économiques et sociaux permettra au parti de renouveler sa vision. A l’opposé d’autres partis politiques dont les programmes sont élaborés hors de leurs sièges, celui de l’USFP est le fruit des efforts des cadres et militants du parti de la Rose et sera considéré comme un contrat entre lui et ses électeurs. « L’USFP est avant tout une pensée et un projet. C’est un parti qui regarde vers l’avenir », a-t-il tranché.
Par ailleurs, plusieurs membres de la Commission administrative nationale ont pris la parole pour débattre ou enrichir le rapport politique et les rapports des sous-commissions issues de la Commission nationale chargée de l’élaboration du programme électoral du parti. Par la suite, les membres de cette Commission ont adopté tous ces rapports ainsi que la procédure concernant les choix des candidats de la liste nationale des femmes et la de la liste des jeunes. Cette procédure a été, pour rappel, présentée par Mustapha Ajjab, membre du Bureau politique. 
La Commission administrative nationale a, ensuite, ratifié la liste comprenant les noms des candidats de certaines circonscriptions qui ont été déjà tranchées en concertation avec les organes du parti aux niveaux régional et provincial.
A l’issue des travaux de la Commission administrative, le Conseil national de l’USFP a tenu une réunion au cours de laquelle il a entériné toutes les décisions prises par celle-ci.

 

T. Mourad
Lundi 25 Juillet 2016

Lu 1130 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs