Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar au 2ème Congrès provincial de Jerada : Tous nos vœux de bien-être et de paix à l’égard de l’Algérie. La réciproque ne serait pas de trop

Les stratagèmes des ennemis du Maroc font chou blanc grâce à l’alliance entre le peuple marocain et l’institution monarchique




Driss Lachguar au 2ème Congrès provincial de Jerada : Tous nos vœux de bien-être et de paix à l’égard  de l’Algérie. La réciproque ne serait pas de trop
 
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a profité de l’occasion de  l’ouverture du 2ème Congrès provincial de Jérada pour faire passer des messages à l’Algérie.
Lors de l’ouverture de ce congrès tenu vendredi dernier sous le thème «Aucun développement des zones frontalières sans une répartition équitable des richesses au niveau social et spatial », le Premier secrétaire de l’USFP a affirmé qu’il a préféré entamer la rentrée politique par un congrès dans une ville frontalière pour lancer des messages aux ennemis du Maroc en faisant allusion notamment à l’Algérie et  à ceux qui conspirent contre le peuple marocain.  Mais  grâce à la vigilance du Maroc et à l’alliance entre le peuple marocain et l’institution monarchique, les stratagèmes de ces ennemis font chou blanc, selon le dirigeant ittihadi. «Nous sommes une nation attentive et vigilante. Et la stabilité et le développement démocratique dont jouit le Maroc sont dus essentiellement au lien sacré entre le peuple marocain et l’institution monarchique », a-t-il martelé. 
Devant un public de plus de 800 personnes présentes dans la salle couverte de Jérada, le Premier secrétaire de l’USFP, tout en évoquant la situation politique chaotique en Algérie, a fait savoir que les caciques du régime, au lieu de se pencher sur les vrais problèmes sociaux du peuple algérien comme l’emploi et l’habitat, complotent contre le Maroc et son intégrité territoriale.  Le dirigeant ittihadi a ajouté qu’au moment où le Royaume tend la main à l’Algérie, il ne reçoit de ses gouvernants que les stratagèmes et la rancune.
Et en dépit de tout cela, Driss Lachguar a adressé un message clair aux dirigeants algériens : « Tous nos vœux de bien-être et de paix à l’égard de l’Algérie. La réciproque ne serait pas de trop ».
Par ailleurs, le dirigeant ittihadi a rappelé les projets qui ont été réalisés ou lancés par le gouvernement de l’Alternance sous la conduite de Abderrahman El Youssoufi (comme le projet de lutte contre la sécheresse). Il a tancé le gouvernement Benkirane qui n’a pas traité de manière positive les dossiers fin prêts. 
Il a également rappelé que la province de Jérada mérite un financement et un effort national pour que ses habitants n’émigrent pas vers d’autres régions.
L’ouverture du congrès a été marquée par l’allocution de Mokhtar Rachdi au nom de la Commission préparatoire. Celui-ci a rappelé le contexte politique de la tenue de ce congrès marqué notamment par les turbulences et l’instabilité dans le monde arabe, tout en affirmant que «le Printemps arabe» qui avait pour objectif de faire tomber le despotisme et la corruption, s’était vite dévié de ces objectifs après la victoire des forces conservatrices qui plaident pour un projet sociétal diamétralement opposé au projet démocratique moderniste. Pis encore, dans plusieurs pays arabes, des forces despotiques et terroristes  commettent des massacres en masse au nom de l’islam et recrutent  pour cela des jeunes notamment de la région maghrébine.
Par ailleurs, le secrétaire provincial du parti, Essahli Bounoua, a mis l’accent sur  les problèmes dont souffrent la province de Jérada à tous les niveaux : social, économique et environnemental surtout après la fermeture des mines, la succession des années de sécheresse, et le retour des immigrés à cause de la crise économique qui a secoué les économies des pays européens. 
Et pour faire face à cette situation, l’USFP, selon lui, est appelé à constituer un front social provincial qui aura pour objectif la lutte pour la répartition équitable des ressources et contre la corruption, la marginalisation, l’exclusion, le chômage, et contre  tout ce qui risque d’alimenter l’intégrisme, la haine et le terrorisme dans cette ville.
 

Libé
Lundi 8 Septembre 2014

Lu 1538 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs