Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar à la journée d’étude du Groupe socialiste à la Chambre des représentants

Le projet de loi N° 14.77 doit être revu conformément à l’esprit de la Constitution




Hassna Abouzeid L’Autorité pour
la parité doit être élevée  au rang
d’institution nationale indépendante ayant mission de  protéger les droits de l’Homme



Il va sans dire que la parité constitue l’un des tout premiers centres d’intérêt de l’Union socialiste des forces populaires.  C’est dans cet esprit que s’est déroulée la journée d’étude organisée, lundi dernier, par le Groupe socialiste à la Chambre des représentants sur le projet de loi 14.79 relatif à la création de l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination.
A l’ouverture des travaux de cette journée, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a  tenu à souligner que l’USFP entend appeler  à la création d’un front de  coordination  en vue d’établir une loi  qui réponde aux enjeux actuels et leurs avantages, conformément à l’esprit de la Constitution de 2011.
Le Premier secrétaire  qui n’a pas manqué de révéler le double langage  au niveau de la parité prôné par de pseudo-modernistes et démocrates a fait savoir qu’il faut dire la vérité, toute la vérité aux Marocains, particulièrement les femmes,   pour qu’ils sachent  qui défend  le principe de la parité  et de la lutte contre toutes les formes de discrimination tel que stripulé dans la Constitution.
Il a, par ailleurs, exprimé son souhait  que  le projet de loi 14.79 soit revu conformément à l’esprit de la constitution, et ce avec la participation de l’ensemble des défenseurs des droits de la femme, de la parité et de l’égalité.
Dans ce cadre, le Premier secrétaire du parti  a déclaré que l’USFP entend  demander aux différents acteurs politiques qui militent en faveur de la cause féminine de prendre une position claire sur ce projet combien important pour la moitié de la société marocaine. Le parti s’engage également à créer un front à même de contribuer à l’amélioration et aux modifications qui visent à donner corps à un projet sociétal moderniste et démocratique, contrairement à d’autres partis dits modernistes qui s’abstiennent de voter en faveur du changement souhaité.  
Il y a lieu de rappeler que cette journée d’étude  organisée par le Groupe socialiste  à la Chambre des représentants a connu  la participation des représentants du  ministère de la Solidarité, de la Famille, du Conseil national des droits de l’Homme, du Conseil économique, social et de l’environnement, de la Coalition des associations des femmes et de la Coalition pour la mise en œuvre de l’article 19, entre autres associations.      
Pour sa part, Hassna Abouzeid a affirmé, au nom du Bureau politique,  que l’USFP aspire à ce que l’Autorité pour la parité soit élevée au rang d’institution nationale indépendante ayant mission de  protéger les droits de l’Homme.

L.B
Mercredi 17 Février 2016

Lu 1804 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs