Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Nous veillerons à la mise en place d’une commission ouvrière pour contrecarrer la politique antisociale du gouvernement

Réunion avec les syndicalistes ittihadis




 
«Les dernières élections professionnelles ainsi que les résultats de ce scrutin  ont connu plusieurs irrégularités et des pratiques malsaines qui ont influencé, d'une manière ou d'une autre, leur déroulement démocratique ». C’est ce qu’a déclaré le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, lors de la réunion des syndicalistes de la Fédération démocratique du travail (FDT) tenue samedi au siège du parti à Rabat.
Le Premier secrétaire a déclaré également lors de son intervention que le gouvernement Benkirane  donne l’impression d’être animé par la volonté de porter atteinte au parti et au syndicat et de ce fait ces élections professionnelles doivent être revues.
Au cours de cette rencontre qui intervient au moment où l’USFP commémore le 40ème  anniversaire de l’assassinat du martyr Omar Benjelloun, Driss Lachguar a fait savoir que le parti a besoin  d’un cadre syndical qui traduit  ses positions et s’emploie à  trouver les solutions appropriées  à la situation sociale et syndicale que connaît le pays.
Il a, par ailleurs, indiqué que le parti s’oriente vers la restructuration d’une commission ouvrière pour faire face à ce gouvernement qui n’hésite pas à porter atteinte aux droits et acquis sociaux et pour commencer les préparatifs du Congrès des travailleurs ittihadis prévu au  printemps prochain.
Pour  que l’USFP retrouve la place qui lui sied au sein de la société, il faut qu’il y ait un retour vers les syndicats et un  fort soutien  à la dynamique sociale que le gouvernement tente pas tous les moyens d’affaiblir à travers, entre autres, sur les ponctions  sur les  salaires des grévistes.
Les militants usfpéistes de la FDT sont les défenseurs de la classe laborieuse et ils en assument la responsabilité. Ils sont également la courroie de transmission entre le parti et le syndicat  et en constituent le dynamo et la force à même de permettre  le retour de l’USFP à la société, a-t-il fait savoir.
Et de s’interroger sur la situation actuelle du champ syndical au regard  d’une polarisation incompréhensible et d’une balkanisation qui ne dit pas son nom.
Pour sa part, Abdelhamid Fatihi, le secrétaire général de la FDT, a tenu à souligner que le retour du syndicaliste au parti est un retour aux sources  et que le parti reste l’espace idoine pour le dialogue.

L.B
Mardi 22 Décembre 2015

Lu 901 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs