Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Mohammed Sabri restera dans la mémoire de tous les Ittihadis




«Le regretté était socialiste, il est mort socialiste et il ressuscitera inchallah, socialiste ». C’est ainsi que s’est exprimé la veuve de Mohammed Sabri, dans l’oraison funèbre qu’elle a prononcée vendredi dernier au Théâtre Mohammed VI à Casablanca lors de la commémoration du 40ème jour de la disparition de ce militant ittihadi au long cours.
Elle a ainsi évoqué le parcours de son mari puisqu’il a consacré sa vie depuis qu’il a été simple lycéen au militantisme sans attendre une quelconque récompense ou rétribution en retour.
Plusieurs fois ovationnées par l’assistance pour la force de son expression et la sincérité de son discours, la veuve du regretté a indiqué que ce dernier a toujours défendu les valeurs du parti de la Rose, qu’il a toujours été un fervent partisan de l’unité et qu’il luttait avec acharnement contre toutes les formes de scission ou de division.
La présence remarquée des personnalités politiques, syndicales et associatives de tous bords atteste de ses qualités humaines et de l’importance du rôle qu’il a joué. Ainsi, ont pris part à cette commémoration ses compagnons de lutte au sein du parti, à savoir le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, le président de la Commission administrative, Habib El Malki, les anciens Premiers secrétaires du parti, Abdelouahed Radi et Mohammed Elyazghi, et quelques membres du Bureau politique dont Fatiha Seddas, Abdelkébir Tabih, Mouhib Mohamed et Hasna Abouzeid.
Etaient également présents certains dirigeants de formations politiques tels que le Parti de l’avant-garde démocratique socialiste, le Parti socialiste unifié et le Congrès national ittihadi, ainsi qu’Al Adl Wal Ihssane.
Dans son discours en l’occasion, le Premier secrétaire de l’USFP a évoqué les qualités du regretté qu’il l’a qualifié de « sage ».
« La commémoration du 40ème jour de son décès coïncide avec celle de notre grand regretté, Si Abderrahim Bouabid. Nous avons besoin aujourd’hui de la pensée de Si Abderrahim et de l’esprit de sincérité et de  sagesse de Si Mohammed Sabri. Dans de telles circonstances, nous ne pouvons que nous remémorer Maître Sabri le sage », a assuré Driss Lachguar.
Il a également rappelé que ce dernier est devenu militant au temps où il était lycéen à Casablanca et étudiant à Fès. En tant qu’avocat, il avait défendu les causes des droits de l’Homme durant les années de plomb, et joué un rôle important dans le mouvement syndical et au sein du parti. En plus, il avait agi avec un parfait désintéressement.
De par toutes ces vertus, le défunt, en dépit de son absence physique, demeurera présent dans la mémoire de tous les Ittihadis et de tous ceux qui l’ont connu de près, a indiqué le Premier secrétaire en affirmant que Mohammed Sabri a défendu depuis toujours l’unité tout en mettant en garde contre les réactions hâtives qui peuvent avoir des effets pervers.
Pour Driss Lachguar, Mohamed Sabri, qui a servi le parti avec abnégation, est un modèle à suivre. Aussi a-t-il appelé tous les Ittihadis à regarder vers l’avenir, à faire preuve de sacrifice, à faire valoir le credo de l’unité et de la cohésion et à surmonter les querelles et les égoïsmes en vue de donner corps à la réconciliation.
« Nous ne devons pas perdre de temps dans des querelles byzantines qui nous détournent de notre  devoir. Nos dissensions doivent faire partie du passé et nous devons nous diriger vers l’avenir et surmonter toutes les rancunes et les calculs en vue de développer notre parti et de renforcer sa position comme le souhaitait vivement le regretté Mohammed Sabri», a tenu à préciser le Premier secrétaire de l’USFP. Et d’ajouter: «Que Dieu ait ton âme père de Mehdi, Houda et Mouna. Tes frères et les personnes qui t’aiment se sont réunis aujourd’hui comme ils les faisaient au cours des différents rencontres et réunions pour écouter tes opinions, tes remarques et tes idées sur un sujet, une problématique ou une affaire, car tu étais toujours objectif, tu aspirais toujours au consensus sans renoncer aux principes et aux valeurs pour lesquelles tu militais. Pour cela, cet évènement doit être une étape sur la voie du dépassement de nos égoïsmes et de nos querelles ».
Un documentaire sur la vie du défunt a été présenté lors de cette cérémonie commémorative. Plusieurs personnalités politiques qui ont connu de près ce grand militant ittihadi ont livré des témoignages émouvants. Notamment le Premier secrétaire de l’USFP, les anciens premiers secrétaires du parti, Abdelouahed Radi et Mohammed Elyazghi et Abdelkrim Benatik, membre du Bureau politique de l’USFP. Ont également livré leurs témoignages sur le regretté, Saadeddine Saleh et Ahmed Ben Abed qui étaient des membres fondateurs du Syndicat national de l’enseignement, l’avocat Khalid Soufiani, Touria Lahrech du Congrès national ittihadi, Abderrahim Aamimi du Parti de l’avant-garde démocratique socialiste, Mustapha Brahma de la Voie démocratique et Fathallah Arsalane d’Al Adl Wa Ihssane.

 

T. Mourad
Lundi 11 Janvier 2016

Lu 1364 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs