Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Les artisans qui ont eu à relever moult défis sont aujourd’hui capables d’unifier leurs rangs


Premier Congrès du secteur de l’artisanat ittihadi



Driss Lachguar : Les artisans  qui ont eu à relever moult défis sont aujourd’hui capables d’unifier leurs rangs

«L’organisation des artisans et leur adhésion à des institutions constituent l’unique  voie pour défendre leurs droits». C’est ce qu’a annoncé Driss Lachguar, à l’ouverture des travaux du premier Congrès national du secteur de l’artisanat ittihadi  tenu vendredi au siège du parti à Rabat. 
Tous les professionnels  du secteur et qui ont eu à relever moult défis, par le passé, sont  aujourd’hui, et sans aucun doute, capables d’unifier leurs rangs en vue de mieux défendre leurs droits et acquis,  a tenu à souligner le Premier secrétaire de l’USFP.
 L’artisanat marocain, a ajouté Driss Lachguar,  se doit de déployer davantage d’efforts et de profiter pleinement de la  nouvelle conjoncture que devraient permettre la régionalisation élargie  et le projet de développement des régions  du Sud.
Pour ce faire, les artisans marocains sont appelés aujourd’hui, plus que jamais, à rejoindre les rangs des partis politiques  et des syndicats en vue de contribuer au développement de leur secteur et défendre leurs droits au sein  des institutions de l’Etat, a-t-il fait savoir.
Et de poursuivre que la situation actuelle des Chambres de l’artisanat ne permet à celles-ci d’être un acteur principal dans la prise de décision concernant le secteur ou des partenaires forts du gouvernement. 
Driss Lachguar a également saisi cette occasion pour  pointer du doigt certaines défaillances de la Vision 2015  qui a coûté des milliards de dirhams à l’Etat  et qui n’était pas sans susciter de grands espoirs aux niveaux régional et national. 
Il a appelé le gouvernement  à lever les injustices qui touchent les professionnels du secteur de l’artisanat, lesquels doivent  s’unir avec toutes les composantes de la société en vue d’assurer leurs droits sociaux (retraite, sécurité sociale, etc.). Et de conclure que les artisans ittihadis trouveront dans l’USFP et ses instances nationales, provinciales et régionales, l’appui inconditionnel  qui accompagnera  leurs instances de coordination en matière d’encadrement et d’orientation pour défendre leurs droits. 
 

L.B
Lundi 8 Décembre 2014

Lu 934 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs