Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Il ne peut y avoir de différence entre un terroriste et un baron trafiquant d’élections

Grâce à ta voix, nous protégerons la commune et combattrons les prévaricateurs




L’Etat doit lutter contre la prévarication électorale  avec autant de vigueur qu’il le fait contre les cellules terroristes, a déclaré, hier à Rabat, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar.
Intervenant lors d’une conférence de presse organisée au siège central du parti de la Rose, le Premier secrétaire a tenu à  préciser que l’USFP s’adresse à l’Etat et à l’ensemble de ses composantes dans le but de mettre fin aux violations et à la corruption électorale. «Il ne peut y avoir de différence entre un terroriste et un baron trafiquant d’élections», a-t-il souligné, tout en précisant que le gouvernement ne remplit pas sa mission dans la lutte contre ce fléau.
Le dirigeant ittihadi a, par ailleurs, fait savoir que les prochaines échéances électorales constituent une étape essentielle intéressant les Marocains, le projet sociétal et particulièrement la gouvernance locale pour  le développement.  Il a  d’autre part  rappelé que les forces progressistes ont grandement contribué à la réforme du projet sociétal marocain  initié grâce au militantisme des forces démocratiques en vue de l’instauration d’un véritable cadre institutionnel.
Après avoir rappelé le retard pris par le gouvernement pour organiser les élections communales et régionales qui auraient dû l’être à l’issue du Printemps arabe et des élections de 2011, Driss Lachguar  a tenu à souligner que l’Exécutif  a fini par  décider d’organiser lesdites élections  sous la pression des forces progressistes.  
Dans cet ordre d’idées, il n’a pas manqué de pointer  du doigt  le choix d’un  timing inapproprié  pour l’organisation de ces élections qui coïncident, malheureusement, avec la période des vacances estivales. «On ne peut concevoir le fait que des estivants puissent quitter leurs lieux de villégiature pour aller accomplir leur devoir», a-t-il regretté.  Et d’ajouter que les préparatifs pour ces élections ont commencé juste après le IXème Congrès du parti  au cours duquel celui-ci a choisi pour slogan : «Reprendre l’initiative au sein de la société» qui s’est traduit par la dynamique du parti, notamment à travers l’organisation de 75 Congrès provinciaux et régionaux, tout en estimant que la couverture de l’ensemble des régions n’est pas un but en soi, mais plutôt une passerelle entre les citoyens et  les principes du parti, ses valeurs et ses programmes.
Il a réitéré dans ce sens que ce sont les institutions du parti qui doivent décider pour ce qui est des prochaines échéances électorales auxquelles l’USFP prendra part sous le slogan «La gouvernance locale pour le développement», précisant qu’il compte couvrir 55% des postes à pourvoir sur l’ensemble du territoire national.
Driss Lachguar a présenté la vision stratégique de la Commission de préparation morale qui, après avoir examiné les spécificités des zones géographiques  et leur situation sociale et économique, a adopté un programme clair, comportant 13 points fondés sur l’approche participative et répondant aux attentes des populations des collectivités locales et des régions.
Driss Lachguar a affirmé que le diagnostic a démontré que les collectivités locales requièrent des ressources humaines et des stratégies à moyen et long termes et de souligner que les propositions à caractère stratégique de l’USFP visant à asseoir une bonne gouvernance locale de développement exigent la poursuite des réformes institutionnelles, la révision de la gestion déléguée des établissements et services publics, le soutien des personnes à besoins spécifiques, l’encadrement de l’enfance et de la jeunesse, l’élargissement et le renforcement de la sécurité des citoyens.
Le Premier secrétaire a ajouté également que le parti de la Rose a élaboré les documents relatifs à la campagne électorale et que les organes du parti ont fixé le budget y afférent, notant que l’USFP a reçu, dans le cadre de la subvention, environ 6 millions de dirhams. Une enveloppe  insuffisante pour entamer normalement les élections, car réparti entre les candidats,  ce montant ne leur permettra aucunement de financer leurs campagnes respectives.
Driss Lachguar a indiqué que le parti a revu à la hausse son budget consacré aux élections, en y injectant 5,5 millions de dirhams supplémentaires afin que le montant total alloué à la campagne puisse atteindre 11,5 millions de dirhams répartis comme suit : 7,5 millions de DH affectés au financement de l’ensemble des candidatures et 4 millions de DH à la préparation logistique.
Le Premier secrétaire a, d’autre part,  annoncé que le slogan de la prochaine campagne électorale sera : «Grâce à ta voix, nous protégerons la commune et combattrons les prévaricateurs». Lequel porte une double signification allant dans le sens de la protection des communes et de la lutte contre la corruption. Un message dont la concrétisation passe par le renouvellement du contrat avec les citoyens en vue de réformer les collectivités locales qui souffrent d’une gestion susceptible de conduire à leur faillite.
Driss Lachguar n’a pas manqué, non plus, de pointer du doigt les problèmes montés de toutes pièces et les entraves dressées par les autorités devant les candidats de l’USFP auxquels le parti ne veut pas conférer de dimension politique, faisant état, à ce propos,  de certains cas tel le fait de rayer Younès Moujahid de la liste où il figurait. De même qu’il a appelé l’ensemble des candidats à s’armer de patience afin de faire front contre les directives contradictoires émanant des différentes autorités.
Le Premier secrétaire de l’USFP a exprimé son regret quant à ce qui est advenu lors des élections des Chambres professionnelles marquées par le recours à l’argent sale pour l’achat des voix, voire même des candidats et des listes électorales et en a imputé l’entière responsabilité au gouvernement actuel.

K.S
Mercredi 19 Août 2015

Lu 989 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs