Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : L’USFP a toujours plaidé pour la diversification des partenariats internationaux du Maroc

Le Premier secrétaire livre son analyse de la situation à “Confidences de presse”




Intervenant lors de l’émission de 2M « Confidences de presse » présenté » par Abdellah Tourabi et animée par Youness Dafkir, journaliste à Al Ahdat Al Maghribia, et Ahmed Al Arkam, journaliste à Assabah, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a exhorté les observateurs et analystes à procéder à une lecture objective de la situation actuelle du parti de la Rose.
Selon le dirigeant ittihadi, pareille lecture objective passe par l’analyse des résultats que le parti a réalisés depuis 2007 au moins et non pas seulement depuis 2015. « Retournez à l’histoire », a répété à maintes fois Driss Lachguar, qui a donné des chiffres qui démentent les assertions de tous ceux qui imputent la responsabilité de la situation actuelle du parti à la direction issue du IXème Congrès national. Il a ainsi affirmé qu’en 2011, l’USFP avait obtenu 400.000 voix lors des élections législatives, alors qu’il en a obtenu 560.000 lors des élections locales et régionales de 2015, soit une différence de 160.000 voix.
Le Premier secrétaire a également affirmé que le parti de la Rose est une force de proposition. Tous les thèmes qui sont débattus par la société ont été produits par lui, à commencer par la question de l’héritage, de l’avortement, de l’amendement du Code de la nationalité, des réformes du système électoral.
Tout en déplorant qu’une certaine presse ait été injuste envers le parti de la Rose, il a réfuté toutes les fausses idées véhiculées par celle-ci en ce qui concerne la proposition de l’USFP relative à la baisse du seuil électoral à 3%. A ce propos, il a affirmé que les élus du parti au Parlement ont obtenu au moins 10% et que c’est le seuil électoral national qui permettra d’éviter la balkanisation de l’échiquier politique.
Concernant les relations extérieures du Royaume, Driss Lachguar a loué les visites de S.M le Roi Mohammed V aux  pays africains, en  Russie, aux pays du Golfe et en Chine, etc.
Dans cet esprit, il a souligné que les dirigeants historiques de l’USFP avaient, depuis toujours, plaidé pour la diversification des partenariats internationaux du Maroc, à commencer par le martyr Mehdi Ben Barka qui fut l’artisan de la Conférence tricontinentale.
Cette ouverture du Maroc sur d’autres partenaires internationaux ne signifie aucunement que le Royaume tourne le dos à ses partenaires traditionnels. D’ailleurs, le discours de S.M le Roi lors du Sommet Maroc-pays du Golfe tenu le 20 avril dernier à Ryad a été fort clair à ce propos. Le Souverain y avait affirmé que le Royaume reste toujours «attaché à la préservation des relations stratégiques» et qu’il demeurera «fidèle à ses engagements à l’égard de ses partenaires».
«Nous sommes très confiants en les orientations de l’Etat concernant nos relations extérieures», a précisé le Premier secrétaire de l’USFP. Lequel a critiqué ceux qui ont essayé de pêcher en eaux troubles en exploitant à mauvais escient une simple plaisanterie d’un militant ittihadi, en l’occurrence  Mustapha Amaay, lors du Congrès de la jeunesse de l’Internationale socialiste (IUSY) tenu les 27 et 28 février 2016.
Le Premier secrétaire a, par ailleurs, démenti que la Jeunesse socialiste ait voté en faveur de l’obtention par la Jeunesse étudiante de Sakia Al Hamra proche du Polisario du statut d’observateur au sein de cette organisation. Mustapha Amaay qui n’était que simple invité n’avait, en effet, pas le droit de prendre part au vote.
Après avoir affirmé que tous ceux qui veulent s’informer sur les activités de l’USFP n’ont qu’à s’adresser à son porte-parole, à son Premier secrétaire ou à consulter sa page officielle sur Facebook, Driss Lachguar a rappelé les efforts consentis par le parti pour défendre la cause nationale et déjouer ainsi toutes les manœuvres ourdies par les ennemis de notre intégrité territoriale au sein des instances de l’Internationale socialiste. Il a cité, à titre d’exemple, l’apport des délégations  de l’USFP aux travaux du Conseil de l’Internationale socialiste qui s’est réuni en décembre dernier à Luanda, en Angola, et lors de la session du Conseil de l’Internationale socialiste tenue les 6 et 7 juillet à New York.
Quant à la question de l’héritage, le Premier secrétaire de l’USFP a défendu la proposition concernant l’égalité homme-femme étant donné que 25 % des ménages sont gérés par des femmes, appelant, à ce propos, à l’ijtihad et à un dialogue national sérieux.
L’autre sujet qui fâche est celui concernant le projet de loi n°12-19 fixant les conditions d’emploi des travailleurs domestiques voté récemment par la commission des affaires sociales à la Chambre des représentants. Ce projet de loi autorise voire légitime le travail domestique à partir de 16 ans, ce qui constitue, selon Driss Lachguar, une véritable régression, une dilapidation du capital immatériel marocain et une liquidation de tout ce qui a été réalisé en matière de droits de l’Homme au Maroc.
Concernant la question des alliances postélectorales, le Premier secrétaire de l’USFP n’a pas écarté l’idée de nouer une alliance éventuelle avec le PJD  sur la base d’un programme clair, ajoutant que l’Istiqlal demeure le parti d’opposition le plus proche de l’USFP mais que la coordination au sein du Parlement se fait dans la majorité des cas avec le PAM.
Quant aux retraites des parlementaires, le Premier secrétaire a affirmé le soutien de son parti à la réforme de ces retraites, car, selon lui, il est inconcevable qu’un député âgé de 30 ou 40 ans et qui a siégé cinq années durant au Parlement puisse bénéficier d’une retraite au terme de son mandat.

Mourad Tabet
Mardi 17 Mai 2016

Lu 638 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs