Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachgar : Le découpage électoral exige un débat politique avant sa soumission au Parlement

Première rencontre nationale des élus ittihadis aux collectivités locales




Driss Lachgar : Le découpage électoral exige un débat politique avant sa soumission au Parlement
41 présidents de communes urbaines et municipales, 43 vice présidents et 20 membres des bureaux des conseils de ces communes,  tel est le nombre des élus ittihadis qui ont pris part à la première rencontre organisée les 14 et 15 juin au siège du parti à Rabat, en leur faveur, par le Bureau politique de l’USFP.    A l’ouverture de cette rencontre, Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, a tenu à préciser que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la restructuration des différents organes du parti, c’est-à-dire davantage d’implication de l’appareil partisan  dans la société civile et la mise en œuvre de la politique de proximité.  Tout en mettant en exergue le rôle et l’importance des  communes urbaines et municipales pour l’instauration  de la démocratie locale et de  la mise en place du développement local pour servir les intérêts des citoyens, il a fait savoir que le Maroc a connu ces dernières années de grandes mutations politiques, économiques, sociales, spatiales et démographiques qui ont donné lieu à de nouvelles élites  dans les villes comme dans les campagnes.  Pour cela, les Ittihadis se doivent de multiplier leurs efforts pour intégrer tous ces changements et s’adapter au mieux à ce nouveau contexte, a t-il tenu à préciser.     
Pour faire face aux nouveaux riches des villes qui exploitent à leur profit les conditions de ces élites et à ceux qui recourent à la religion pour coopter les franges les plus démunies, Driss Lachgar a indiqué que l’USFP a une grande responsabilité  pour la création d’un front social, politique et syndical en vue de changer le rapport de forces dans la société.
Par ailleurs, Driss Lachgar a évoqué dans son intervention la question de la rivalité entre les composantes de la majorité pour la prise de décision, le découpage électoral qui exige un débat politique avant d’être soumis au Parlement, le mode de scrutin qui a montré ses limites avant d’ajouter que la Charte communale se doit d’être revue.
 A la fin de son intervention, le Premier secrétaire du parti a présenté devant les présidents et les adjoints ittihadis, des communes urbaines et municipales de nombreuses propositions notamment l’organisation d’une rencontre dont la plateforme sera constituée des conclusions issues de la  première rencontre nationale des présidents et des adjoints ittihadis  lesquelles conclusions seront débattues et enrichies par des experts en la matière.  Entre autres propositions émises par le Premier secrétaire du parti, il est question de parvenir à un concept adéquat pour réussir l’intégration et l’harmonie  entre l’appareil partisan et les élus en vue de parer aux  différents aspects de dysfonctionnements qui se sont aggravés ces dernières années et de revoir certaines dispositions intérieures du parti à même de leur permettre de s’acquitter de leur rôle dans de meilleures conditions. 

L.B
Mardi 18 Juin 2013

Lu 553 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs