Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachgar : L’USFP demeurera fidèle à ses militants en ces temps de reniement


Commémoration du 40ème jour du décès de Abdelaziz Regragui



Driss Lachgar : L’USFP demeurera fidèle à ses militants en ces temps de reniement
Le secrétariat régional de l’USFP à Meknès et les différents organes du parti de la ville  ont commémoré, vendredi dernier, le quarantième jour du décès du militant ittihadi, Abdelaziz Regragui.
Ont  pris part à cette cérémonie, outre le Premier secrétaire du parti, Driss Lachgar,  Khadija El Qariani, secrétaire générale de la section féminine ittihadie, Mohamed Mouhib, Mohamed Boubekri, membres respectifs du Bureau politique, de nombreux Ittihadis, des membres de la Commission administrative,  des militants de la coalition de la Gauche, du PPS, de l’Istiqlal,  une pléiade de personnalités de divers horizons, notamment des militants des droits de l’Homme, des syndicalistes, des représentants de l’Association des barreaux du Maroc, du Conseil du barreau des avocats et de l’Association des jeunes avocats de Meknès ainsi que des amis du défunt venus des quatre coins du Royaume.
Les participants à cette cérémonie, venus des différentes villes du Royaume, ont bravé le mauvais temps et les pluies qui se sont abattues ce jour-là  sur la ville impériale  pour témoigner  de leur affection et grande estime au défunt.  
Lors de l’allocution prononcée en la circonstance,  le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a tenu à souligner que “la commémoration du quarantième jour du décès de notre frère et Maître Abdelaziz Regragui est une occasion pour faire serment de notre fidélité, et prouver que l’USFP demeurera fidèle à ses militants en ces temps de reniement”.  
Par la suite, il a mis en exergue les qualités du défunt qui était connu pour son militantisme au sein de l’Union nationale  des étudiants du Maroc, son appartenance à une génération en lutte contre le conformisme et  ses innombrables sacrifices qu’il a consentis. Un militantisme qu’il a payé cher de sa vie, puisqu’il a connu la prison comme nombre de militants de sa génération qui rêvaient d’un Maroc de liberté, de démocratie et de justice sociale.
Les autres intervenants à cette rencontre ont tenu à affirmer que Abdelaziz Regragui, qui était aussi avocat au barreau de Meknès, incarne les plus nobles valeurs du militant, à savoir la capacité d’écoute et de persuasion de ses interlocuteurs.  
Il était l’un des fondateurs de la Fédération des jeunes avocats, plusieurs fois responsable au sein du conseil du barreau de la ville, sans omettre ses grandes contributions dans l’Association de barreaux des avocats du Maroc. Tous les intervenants ont été unanimes à qualifier le décès de Abdelaziz Regragui de grande perte non seulement pour sa petite famille, mais également pour tous les socialistes et militants de ce pays qui défendaient les valeurs nobles de démocratie, de progrès et de modernité.

L.B
Mardi 29 Janvier 2013

Lu 595 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs