Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Chouika: L’organisation du secteur de la production télévisuelle est une nécessité pour accompagner les mutations que connaît le champ artistique




Une rencontre sur la position de l'artiste marocain dans le système juridique de l'industrie cinématographique et la réalité de la production télévisuelle a été initiée, récemment à Fès, avec la participation d'un parterre de chercheurs, de professionnels et d'artistes. Lors de cette rencontre organisée dans le cadre de la 10ème édition du  Festival international du théâtre professionnel de Fès sous le thème "Vers l'institutionnalisation du théâtre professionnel", les intervenants ont passé en revue les différentes problématiques relatives à la production artistique et les perspectives prometteuses qu'offrent les changements accélérés que connaît le secteur.
Abordant la question de la production dramatique télévisuelle, les participants ont souligné la nécessité de l'amélioration des œuvres télévisuelles afin de répondre aux attentes et aspirations du public.  Ils ont également plaidé pour l'application des recommandations de la rencontre autour du "Livre Blanc sur le cinéma marocain", axé sur l'examen du secteur cinématographique, préconisant le renforcement de la présence de  l'artiste dans le champ visuel. S'exprimant à cette occasion, Driss Idrissi, président de l'Association marocaine des professionnels de la radio et de la télévision a souligné l'accumulation de la production télévisuelle dramatique tout en mettant l'accent sur les contraintes en la matière relatives au scénario et autres facteurs.
L'état de l'œuvre télévisuelle se caractérise par la confusion du fait du manque d'études sur les préférences et les choix artistiques du public, a-t-il ajouté, appelant à l'encouragement de l'écriture du scénario et aux métiers  relatifs à la production. De son côté, le réalisateur Driss Chouika a relevé que l'organisation du secteur de la production télévisuelle est devenue actuellement une nécessité pour accompagner les mutations que connaît le champ artistique, appelant dans ce cadre à la révision des cahiers des charges.
Le président du Syndicat marocain des professionnels du théâtre, Massoud Bouhsine a, pour sa part, fait savoir que le champ cinématographique est l'un des domaines qui se démarquent par la facilité de négociation, ajoutant que la loi relative au statut d'artiste et celle sur la propriété intellectuelle sont de nature à résoudre les relations de l'emploi dans les domaines du théâtre, du cinéma et de la télévision.

Libé
Mercredi 29 Juillet 2015

Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs