Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Doukkala : Stratégie pour le développement de la région




70 millions de dirhams est le montant dont doit s’acquitter la commune urbaine d’El Jadida durant les 4 prochaines années   afin d’adhérer au programme de développement du pôle du Grand El Jadida.
Ce projet a été voté à l’unanimité par les membres du conseil communal, lors de la réunion de la session d’avril qui s’est tenue le 27/04/2009 au siège de la municipalité.
Sont aussi concernées par ce projet les communes El Jadida, la  ville d’Azemmour, les communes rurales de Moulay Abdellah et de Haouzia, qui doivent a leur tour verser le montant   de 139,5 millions de DH pour leurs participations à ce programme.
Ccette stratégie urbaine pour le développement du pôle du Grand El Jadida s’inscrit dans le cadre de l’exécution des hautes Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son discours lors de l’ouverture des travaux de la 1ère rencontre des collectivités locales le 12 janvier 2007 à Agadir en vue d’insérer le problème du tissu urbain dans  la problématique du pôle de développement.
L’exécution de ce programme qui vise un développement global des espaces touchés, avec une vision d’ensemble et qui aborde chaque région selon ses spécificités coûtera une enveloppe de 1161 millions de DH, financée en partie par les communes sus-citées, qui bénéficieront de ce fait de ce qu’on appelle « l’effet de levier ». Quant au reliquat, figurent plusieurs autres organismes ayant souscrit à cette initiative   tels que le ministère de l’Habitat, de l’Equipement, le ministère du Tourisme, le ministère de la Culture, la Direction générale des collectivités locales, la région Doukkala-Abda et des particuliers. Les principaux secteurs ayant suscité un intérêt particulier des planificateurs  se sont mis à l’œuvre  depuis 2007 au niveau local et de la direction générale des collectivités locales assistés par la Banque mondiale afin que cet ambitieux  programme puisse voir le jour en l’absence des opérateurs dans les secteurs concernés et une présence timide des communes intéressées.         
La concrétisation effective de ce programme visant une amélioration socio-économique d’un pôle géographique englobant 4 entités spatiales  s’appuyant sur des données objectives, reste tributaire du financement, et du choix des secteurs d’impact.

Abdelilah NADINI
Lundi 4 Mai 2009

Lu 199 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs