Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Douiri met la main à la poche pour régler le différend ONEE-Fenelec


Un acompte de 500 millions de dirhams débloqué



Douiri met la main à la poche pour régler le différend ONEE-Fenelec
Le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Fouad Douiri, a finalement décidé de mettre la main à la poche pour trouver une ébauche de solution  au conflit entre l’Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec).
 En effet, une réunion tenue le vendredi dernier, avec une délégation de celle-ci a abouti au «déblocage d’un acompte de 500 millions de dirhams par l’Etat pour le compte de l'ONEE durant ce mois de mars et réservé au règlement des fournisseurs», nous a assuré le président de la Fenelec, Youssef Tagmouti.
Cette action entreprise par le ministère n’est pourtant qu’un petit pas. En effet, Tagmouti nous a précisé que «le problème n’est pas encore résolu et cette option peut déboucher ou non sur une solution» en insistant sur le fait que «le plus important c’est la concertation».
 Il nous a également précisé qu' « une réunion d'évaluation devra se tenir au début du mois d'avril dans l’objectif de traiter plusieurs points sensibles. Notamment, la fixation d’un échéancier précis, la solution du problème des pénalités de retard appliquées par l’ONEE au détriment des adhérents de la Fenelec». Et d’ajouter que «plusieurs dossiers techniques doivent être traités avec les représentants du ministère et de l’Office».
Pour ce qui des perspectives d’avenir, il a souligné que «la solution définitive du problème est tributaire des conditions dans lesquelles le contrat programme entre le gouvernement et l’ONEE sera prochainement conclu».
 A rappeler que le montant des créances réclamées par les opérateurs évolue chaque jour en fonction des règlements effectués et des tombées d’échéances. En février dernier, l’Office (branche électricité) avait versé 634 millions de dirhams aux opérateurs.  Un montant qu’ils ont considéré comme «insignifiant» surtout que l’Office est l’unique client pour plusieurs d’entre eux.
 Pour le compte de l’exercice dernier, la branche électricité de l’Office avait réglé 4,58 milliards de dirhams à ses fournisseurs.

Mohammed Taleb
Mercredi 27 Mars 2013

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs