Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Double projection de “Casablanca calling” à Copenhague




Double projection de “Casablanca calling” à Copenhague
Le public danois a été convié mardi à une seconde projection de "Casablanca calling" sur l'expérience pionnière des Mourchidates au Maroc, dans le cadre d'un cycle de films arabes à Copenhague Après une première présentation très suivie à l'ouverture de cet évènement culturel baptisé "Nuits arabes", l'Institut du cinéma du Danemark a programmé la deuxième projection qui a attiré autant de cinéphiles avertis et avides de connaître de près l'une des facettes de la réforme du champ religieux au Maroc pour barrer la route à l’extrémisme, à travers le rôle d'encadrement, d'information et de sensibilisation accompli par les Mourchidates. "Nous sommes ravis que «Casablanca calling» fasse partie de la programmation du festival et qu'il soit projeté deux fois", se félicitent les initiateurs de  cette manifestation culturelle et artistique.
Réalisé par la Britannique Rosa Rogers et coproduit avec la Marocaine Maryam Adou, le documentaire sorti en 2013 brosse le portrait de trois femmes animées de la volonté de contribuer à la construction d'une société plus juste et plus respectueuse dans le cadre d'une expérience inédite dans le monde  arabo-musulman lancée depuis 2006 par le Maroc. "Casablanca calling" met ainsi en exergue le rôle des Mourchidates dans  l'éducation et l'orientation religieuse des femmes en leur prodiguant des  conseils nécessaires pour résoudre des problèmes de vie dans le respect d'un  islam ouvert et tolérant. Outre la projection d'une variété de films et de documentaires  représentant également l'Egypte, la Palestine, la Tunisie, l'Algérie et les  Emirats Arabes Unis, l'évènement a donné une part belle également aux débats  sur le 7ème art et l'actualité dans le monde arabe.
Le monde arabe diffère de l'image souvent relayé dans les médias, soulignent les initiateurs de ce cycle sur le site Internet de l'évènement,  affirmant vouloir offrir aux cinéphiles "une collection de films arabes: du  Maroc à la Syrie et de la Palestine à l'Egypte".
 

Jeudi 3 Septembre 2015

Lu 780 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs