Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Double marche blanche à la mémoire de Nassim

Rendez-vous le 28 février prochain à Témara et au Val d’Oise




Double marche blanche  à la mémoire de Nassim
«Une double marche blanche à la mémoire de Nassim M’Biriki». C’est l’annonce qui est faite sur une page Facebook trois semaines après la disparition du Franco-Marocain fauché par une voiture à Témara. Le chauffard a pris la fuite et depuis, l’enquête piétine toujours. De ce fait, une forte mobilisation s’est organisée sur les réseaux sociaux. Famille et amis ont décidé de sortir dans la rue le 28 février prochain. Au Maroc, ils prendront la départ de la plage de Témara avant de se retrouver sur le lieu même où s’est produit l’accident et ce, à proximité du restaurant, le rivage sur la route côtière de Témara. En France, où vit la famille du défunt,  c’est dans le département du Val d’Oise qu’aura lieu une marche similaire. 
Que toute la lumière soit faite sur ce drame qui les a endeuillés, que la mort de leur regretté  ne reste pas impunie ! C’est ce que réclament les parents de Nassim. Pour ce, ils ont préféré rester au Maroc afin de suivre de près l’enquête. Ils attendent avec impatience qu’on leur annonce un début de dénouement, mais apparemment c’est loin d’être le cas. Bien qu’ils aient déposé plainte et entrepris toutes les démarches nécessaires, ils ne voient rien se profiler à l’horizon. Ils ont même lancé un appel à témoins. Ils  souhaiteraient que toutes les pistes soient exploitées. Déjà les caméras de surveillance visualisées ont permis d’identifier la marque de la voiture. Il s’agirait d’une golfe noire avec à bord deux hommes et deux femmes. Un élément qui aurait pu  faire avancer l’enquête, comme le constate la famille du défunt. Mais rien ne filtre encore du côté des responsables. Le doute et l’incertitude dans lesquelles ils sont maintenus plongent davantage les membres de la famille dans les affres de la douleur. Dans leur drame, ils sont soutenus par la société civile notamment l’Association Maroc 21. Son président, Abdelghani Bensaid, vivement impliqué, n’a de cesse de déplorer cet état de fait. «Tant que le responsable de l’accident n’est pas arrêté, la famille aura du mal à faire son deuil», nous a-t-il indiqué.
Au-delà de ce drame qui a endeuillé la famille M’Biriki, c’est toute la problématique des accidents de la route qui revient encore une fois au-devant de la scène. On parle d’hécatombe voire de cimetière à ciel ouvert, s’agissant de nos routes rendues de ce fait tristement célèbres. Les chiffres en font foi. Ainsi, les dernières statistiques officielles indiquent que le nombre d’accidents s’est élevé, durant la période allant de la fin du Ramadan dernier jusqu’à récemment, à 11.543, soit  une hausse de 4,03% dont 243 accidents mortels (+0.83%). Les taux de blessés graves et légers ont eux aussi respectivement augmenté de 13% et 5%  durant cette même période.  Des chiffres qui se passent de tout commentaire. Défaut de maîtrise des véhicules, inadvertance des piétons et des conducteurs, excès de vitesse, non-respect de la priorité, des feux de signalisation et du stop, sont autant de causes imputables à l’élément humain. Mais l’état des routes et la responsabilité des autorités compétentes ne sont pas non plus à négliger.

Nezha Mounir
Mardi 25 Février 2014

Lu 965 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs