Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dominic Purcell déplore l’état des hôpitaux marocains

On m’a installé dans un petit bloc opératoire où il y avait des taches de sang partout




Dans sa première apparition publique
après s’être grièvement blessé lors du
tournage de Prison Break au Maroc,
le célèbre Dominic Purcell raconte
le désastre de l’hôpital de Ouarzazate
et son état calamiteux.  


Sévèrement blessé début juin sur le tournage de la nouvelle saison de «Prison  Break» à Ouarzazate, l'acteur Dominic Purcell est revenu, dans un entretien accordé à Deadline Hollywood, sur son accident et sur l’état des hôpitaux au Maroc. La star de la série américaine a également livré plus de détails sur cette 5ème saison toujours en tournage.
L'interprète de Lincoln Burrows, qui a reçu une barre de fer du décor sur le crâne lors d'une scène de course dans la prison, explique être tombé à genoux, la tête en sang et qu’il a cru qu’il allait mourir au Maroc. «Lors d’une scène où je courrais dans une prison, j’ai senti une explosion extraordinaire sur ma tête. J'étais en état de choc. J'ai demandé à mon cascadeur ce qui vient de se passer. Il m'a dit que ma tête était ouverte et qu'il pouvait voir mon crâne», explique-t-il.  Et d’ajouter : «Après quelques minutes, j’ai demandé qu'on m'emmène à l'hôpital». «Le premier était fermé. Nous étions à Ouarzazate, où l'infrastructure médicale n'est pas la meilleure. Ils m'ont emmené dans un autre hôpital où des chats se baladaient», déplore Dominic Purcell. «J'étais encore en état de choc. On m’a installé dans un petit bloc opératoire où il y avait des taches de sang partout et où plusieurs médecins confus se demandaient qui allait s'occuper de moi», précise l’acteur. «J'ai regardé tout le monde et je suis descendu calmement de la table d'opération. Ma copine Anna Lyne a ensuite pris la situation en main, m'a nettoyé le crâne avec de l'alcool et a entouré ma tête de gaze», ajoute-t-il.  Les responsables de la production ont dû faire appel à un hélicoptère pour transporter Dominic Purcell à Casablanca où il a finalement été opéré dans une clinique privée. «L'un des meilleurs chirurgiens plasticiens de la ville m'a mis sous anesthésie et a redressé mon nez cassé», indique l'interprète de Lincoln Burrows, avant de préciser qu'il reviendra en fin d'année à Casablanca pour que le chirurgien termine son travail».
La réponse de la partie marocaine est venue par la voix de Khalid Salmi, délégué provincial du ministère de la Santé à Ouarzazate. Dans une déclaration à nos confrères d'Al Jarida 24, ce dernier a remis en doute la véracité du témoignage de Dominic Purcell et s’est dit «surpris» par les déclarations de l'acteur, concernant le mauvais état dans lequel se trouvent les hôpitaux marocains. Il a également nié la présence de chats au sein de ces derniers.
Mais pour quelle raison l’une des stars les plus connues dans le monde du 7ème art aurait-elle déformé la réalité ? Une réalité tellement patente qu’elle ne peut être cachée aux étrangers et encore moins aux Marocains.
D’ailleurs la star de la série américaine semble toutefois satisfaite de son passage au Maroc. Elle a notamment publié, sur son compte Instagram, une photo aux côtés d’un enfant marocain, accompagnée du message : «Vous avez un très beau pays avec des personnes magnifiques». «Espérons que ma prochaine visite ne sera pas si dramatique, beaucoup d’amour», ajoute-t-il.
Notons enfin que l’acteur a repris le chemin du travail, avec quand même quelques bandages autour de la tête. Plutôt que de maquiller ses bles­sures, celles-ci seront inté­grées au scéna­rio : “Ils vont écrire que Lincoln a été frappé à la tête par une barre de fer ou quelque chose comme ça”, a-t-il expliqué. “Je pense que c’est génial pour la série. Enfin, je veux dire que Lincoln a toujours eu des bles­sures, il est tout le temps en train de se battre et d’être impliqué dans des bagarres, donc ça va très bien avec le person­nage”, a-t-il conclu.

Mehdi Ouassat
Jeudi 16 Juin 2016

Lu 1389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs