Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Djokovic et Federer déroulent




L'intouchable N.1 mondial Novak Djokovic s'est montré un soupçon plus expéditif que le N.3 Roger Federer, le Serbe et le Suisse réalisant un départ de rêve dimanche lors de la 1re journée du Masters, avant de s'affronter aujourd’hui. "Djoko" n'a ainsi eu besoin que de 65 minutes pour renvoyer sèchement (6-1, 6-1) le Japonais Kei Nishikori (8e mondial), le cadet de l'édition, et enregistrer sa 23e victoire consécutive.
En soirée, Federer a mis quelques jeux avant de se mettre en route, un départ mou qui l'a empêché de faire aussi bien que son rival, en expédiant le Tchèque Tomas Berdych en "seulement" 69 minutes 6-4, 6-2.
Le choc entre les deux vainqueurs n'en sera que plus intéressant: Federer est le dernier qui a réussi à battre le "Joker" cette saison, c'était  en août à Cincinnatti, pour la 5e défaite du Serbe cette année. Depuis, le  Suisse reste sur une défaite en finale de l'US Open.
La journée s'est ouverte à Londres sur une minute de silence, en hommage aux victimes de l'attentat à Paris de vendredi soir. La salle, plongée dans le  noir, s'était parée aux couleurs du drapeau français autour des deux premiers  joueurs très recueillis de part et d'autre du filet. En soirée, Berdych a rappelé l'initiative en étant le seul à arborer un calicot noir. Djokovic, en lice pour être le premier à remporter le tournoi une 4e fois de rang en conclusion d'une saison gargantuesque, n'a laissé aucun espoir à l'unique représentant asiatique de 25 ans, qui ne s'est procuré aucune balle de  break. Du coup, "Nole", n'a même pas eu besoin de forcer pour décrocher sa 4e victoire de rang sur son malheureux adversaire.
L'affamé Serbe en est ainsi à 38 succès de rang en Indoor depuis 2012. Rien qu'à Londres, son compteur atteint 15 succès depuis 2011. Federer a, quant à lui, repris sa marche en avant londonienne, après avoir abandonné ses  espoirs de 7e couronne dans le Masters l'an passé sur blessure en finale.
Breaké d'entrée, sur son unique occasion offerte, le vieux de 34 ans a traîné comme un boulet un service inconstant pendant toute la rencontre, ce qui l'a ensuite empêché de conclure plus rapidement. Il est toutefois revenu de 0-2 à 2-2, puis a pris enfin l'avantage à 4-4. Dans la seconde manche, Federer a appuyé d'entrée et seulement relâché un peu son effort à 4-0.

Mardi 17 Novembre 2015

Lu 241 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs