Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Drogue
Le district de police d'Anfa à Casablanca a déféré, mercredi, devant le parquet compétent, un ressortissant nigérian pour son implication présumée dans une affaire de trafic de drogue dure.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que la brigade de la police judiciaire du district d'Anfa avait arrêté, dimanche dernier, le mis en cause (36 ans) en flagrant délit de possession de 45 grammes de cocaïne sous forme de capsules, ajoutant que la perquisition de son domicile a permis la saisie de 117 capsules supplémentaires de la même drogue, portant à 2,151 kg la quantité totale de la drogue saisie.
Parallèlement à cette opération, les éléments de la police judiciaire poursuivent la procédure d’enquête sur cette affaire en vue d’arrêter les autres complices éventuels dans cette activité criminelle, souligne la même source.

Campagne
Une campagne médicale multidisciplinaire a été organisée, mardi à l'établissement pénitentiaire d'Oued Laou (province de Tétouan), au profit de 932 pensionnaires, à l'initiative de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus. Placée sous le thème "L'action sanitaire, vecteur essentiel de réinsertion", cette action humanitaire s'inscrit dans le cadre d'une caravane médicale au profit des pensionnaires des établissements pénitentiaires de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, lancée le mois dernier à Tanger, avec au menu des journées de sensibilisation et d'hygiène et une campagne médicale.
Dans une déclaration à la MAP, le coordonnateur du Centre d'accompagnement et de réinsertion de Tanger auprès de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Hassan Rhiya, a souligné que cette caravane médicale a profité à 1.896 pensionnaires de l'établissement pénitentiaire de Tanger, 944 détenus de la prison locale de Tétouan, 655 pensionnaires au niveau de l'établissement pénitentiaire de Larache, 673 détenus de la prison locale de Ksar El Kébir, 193 pensionnaires de l'établissement pénitentiaire d'Al Hoceima et à 932 détenus de la prison locale d'Oued Laou, notant qu'un staff de plus de 17 cadres médicaux et paramédicaux a été mobilisé à cet effet.

Vendredi 17 Février 2017

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs