Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Marrakech

Une patrouille de la police judiciaire de la préfecture de police de Marrakech a été contrainte, dimanche soir, de faire usage de l’arme de service pour arrêter un repris de justice en état second qui mettait en danger la sécurité des citoyens en les menaçant d’un sabre au quartier Sidi Ayoub à la médina de Marrakech, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le mis en cause, un multirécidiviste, a opposé une résistance farouche, ce qui a nécessité l’intervention des éléments de la police judiciaire, ajoute la DGSN dans un communiqué, précisant qu’un policier, qui a été victime d’une tentative d’agression par le prévenu, a été contraint de tirer deux balles de sommation et deux autres balles blessant le suspect au niveau de la jambe qui a été transféré à hôpital universitaire Ibn Tofail pour recevoir les soins nécessaires.

Agadir

Les services de la police judiciaire, relevant de la préfecture de police d'Agadir, ont pu résoudre l’énigme d’un vol de bijoux et d’autres objets de valeur d’une famille, dont des appareils électroniques, en utilisant de fausses clés, a-t-on appris samedi de source policière.
L’auteur de ce vol n’était qu’un enseignant qui se rendait à la demeure de cette famille pour donner des cours de soutien à ses enfants, et, abusant de sa confiance, a fait une copie des clés de l’appartement et s’y est introduit en son absence.
Après une série d’enquêtes, les services de la police judiciaire ont réussi finalement à identifier l’auteur du vol et ont trouvé quelques objets volés après la perquisition de sa maison sise à la commune de Drarga (près d’Agadir).

Es-smara

Un inspecteur de police du district provincial de la sûreté d'Es-smara a été contraint, dimanche aux premières heures, de faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice et son complice qui mettaient en danger la sécurité des citoyens et de la police en les menaçant d’un sabre.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect, accompagné de complices, en état d’ivresse, a semé le désordre dans une cérémonie de noces au quartier Al Massira, avant qu’il ne soit arrêté par une patrouille de police alors qu'il se trouvait à bord d’une voiture avec l’un de ses acolytes, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Face à la résistance farouche du mis en cause, l’inspecteur de police a été contraint de se servir de son arme de service et de tirer quatre balles de sommation, tandis que la cinquième a blessé le suspect au genou.
La perquisition de la voiture a permis la saisie de deux sabres, des battes en bois ainsi que des bâtons électriques, précise le communiqué.

Mardi 29 Novembre 2016

Lu 253 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs