Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation
Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a arrêté, lundi dernier, un vagabond soupçonné de lien avec une affaire d’immolation par le feu d’un multirécidiviste, indique-t-on de source policière.
Le mis en cause, âgé de 28, a été arrêté suite à un avis d’admission aux services d’urgences de l'hôpital régional d’une personne souffrant de brûlures graves ayant déclaré avoir fait l’objet d’une tentative d’immolation par le feu, perpétrée avec préméditation par deux compagnons lors d’une beuverie dans un terrain vague, précise un communiqué de la préfecture de police de Marrakech.
Les investigations ont permis l’arrestation d’un premier suspect qui a assuré que la victime, lui-même vagabond de son état, s’est intentionnellement immolée par le feu après s’être aspergée d’une quantité de diluant, explique la même source.

Contrebande
 L'enquête menée par la Brigade nationale de recherches judiciaires de la Gendarmerie Royale, suite à la saisie le 25 avril 2016 de deux camions et 80 tonnes de marchandises en provenance de la contrebande, a abouti à l’interpellation de 3 personnes, dont le propriétaire de la marchandise, et révélé l’implication de 13 gendarmes dans cette affaire.
Toutes les personnes impliquées ont été présentées à la justice et la marchandise et les moyens de transport saisis ont été remis au Service des Douanes.
Ces opérations, qui entrent dans le cadre de la lutte contre la contrebande sous toutes ses formes, viennent s’ajouter aux efforts entrepris par la Gendarmerie Royale ayant permis, depuis 2006, l’arrestation de 9.821 personnes s’activant dans la contrebande et la saisie de 17.553 moyens de transport et des quantités de marchandises d’une valeur estimative de 1.143.227.670,00 DH.

Autopsie
Les résultats de l’autopsie ordonnée par le Parquet général compétent pour déterminer les causes du décès de deux personnes dans un canal d’irrigation au cercle d’Erfoud, ont révélé que la noyade est la cause du décès, a indiqué récemment le ministère de l'Intérieur.
"A la suite du décès du dénommé de son vivant Chaoui Lahbib Ben Mohamed et son fils de 13 ans, le Parquet général compétent a ordonné une autopsie pour déterminer les causes du décès", après que leurs corps ont été repêchés d’un canal d’irrigation dans la commune d’Arab Sabah-Ziz relevant du cercle d’Erfoud, précise le ministère dans un communiqué.

Libé
Vendredi 5 Août 2016

Lu 629 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs