Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation 
La brigade de la police judiciaire relevant du district provincial de la sûreté de Sefrou a procédé, lundi matin, à l’arrestation d’un individu faisant l’objet d’un avis de recherche judiciaire pour coups et blessures.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que lors de cette opération, un fonctionnaire de police, de grade de gardien de la paix, relevant de la brigade de la police judiciaire, a été contraint de faire usage de son arme de service et de tirer une balle de sommation pour maîtriser le mis en cause qui, sous l’effet de la drogue, a opposé une résistance farouche aux éléments de la police à l’aide d’une arme blanche de gros calibre, avant de procéder à son arrestation et à la saisie de   ladite arme.
Le mis en cause (28 ans), ayant plusieurs antécédents judiciaires dans des affaires de coups et blessures et de vol qualifié, a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent.

Saisie 
Un Marocain résidant en Espagne a été arrêté, dimanche soir, au point de passage de Bab Sebta, en possession de 5 kg de chira, a-t-on appris lundi de source douanière. La drogue, découverte lors d'une opération conjointe des services de la douane et de la police, était soigneusement dissimulée, sous forme de plaquettes, dans le réservoir d'une voiture immatriculée en Espagne et conduite par le suspect, a-t-on précisé de même source.
Le mis en cause tentait de faire passer la drogue en Espagne via le préside occupé de Sebta, a fait savoir la même source, ajoutant qu’il a été déféré devant la police judiciaire de Tétouan pour complément d'enquête, avant de comparaître devant la justice.

Agression 
Les éléments de la préfecture de police d'Oujda ont procédé, dimanche à l'aube, à l'arrestation de six individus pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures volontaires, ivresse publique et manifeste, possession d'armes blanches sans motif légitime et menace à l'encontre d'un fonctionnaire pendant l'exercice de ses fonctions. Selon les premiers éléments de l'enquête, les mis en cause, quatre jeunes et deux filles, issus de deux familles, sont entrés en querelle à cause d'un problème de voisinage dans un quartier situé dans l'ancienne Médina d'Oujda, avant que les choses ne dégénèrent en coups et blessures à l'aide d'armes blanches, indique une source sécuritaire. Un agent de police relevant de l'unité mobile chargée du maintien de l'ordre public, et qui effectuait une mission à proximité des lieux de la rixe, a été contraint d'utiliser son arme en tirant une balle de sommation, après avoir été menacé par l'un des prévenus mettant en danger sa vie, précise la même source.

Libé
Jeudi 28 Juillet 2016

Lu 243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs