Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation
La brigade de la police judiciaire du district de la sûreté d’Aïn Chock, a arrêté, jeudi à Casablanca, trois personnes, dont une fille, pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort et de dissimulation des traces du crime dont a été victime une fille âgée de 23 ans.
Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime, dont le corps a été retrouvé mercredi soir enveloppé dans un sac en plastique à Aïn Chock, entretenait une relation extraconjugale avec le principal suspect qui, pour des différents personnels, l'a poussée du haut de l'escalier du local professionnel où il travaillait, entraînant la mort de la jeune fille, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). L'enquête montre que le principal suspect s’est fait aider par le jeune homme et la fille arrêtés pour porter le corps de la victime et s'en débarrasser dans un endroit situé à proximité d’un lotissement immobilier à Aïn Chock, poursuit le communiqué.
Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l'enquête qui se déroule sous la supervision du parquet général compétent alors que le corps de la victime a été déposé au Centre médico-légal pour autopsie, ajoute la même source.

Saisie
 5417 kg de produits impropres à la consommation ont été saisis et détruits durant les deux semaines écoulées du mois du Ramadan au niveau de la ville de Fès, dans le cadre des interventions des services du contrôle de la division des affaires économiques et de la coordination relevant de la préfecture.
Les services compétents qui ont effectué 38 sorties de contrôle, ont visité durant la même période environ 244 points de vente, indique jeudi un communiqué de la division des affaires économiques et de la coordination de la préfecture de Fès.
Ainsi, il a été procédé à la destruction de 4229,5 kg de sardines et anchois, 710 kg de produits divers, 282 kg de viandes, 99 litres de produits divers (lait, boissons gazeuses…), 39,5 kg de dattes, 35 kg de '’chebbakia’’ et 22 boîtes de conserves jugées impropres à la consommation.
Une cellule de permanence a été mise en place au niveau de la préfecture de Fès pour recevoir, durant ce mois du Ramadan, les plaintes relatives aux prix, à la qualité et aux transactions commerciales et intervenir pour protéger le consommateur.
Les différents produits alimentaires sont offerts en abondance à Fès sur le marché de la consommation durant ce mois sacré. Les réserves en produits alimentaires disponibles actuellement dépassent la demande, selon la direction des affaires économiques à la wilaya de Fès-Meknès. 

Libé
Lundi 4 Juillet 2016

Lu 294 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs