Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Conférence

 Les participantes à une conférence sur "La place du projet de loi (103-13) relatif à la lutte contre la violence à l'égard des femmes dans les réformes législatives prévues au Maroc" ont plaidé, vendredi à Casablanca, pour l'accélération du processus de l'adoption de ce projet de loi "tant attendu".
Lors de cette rencontre, organisée par l'Association marocaine pour les droits des femmes, les intervenantes ont appelé à la mise en place d'un mécanisme juridique destiné à protéger les femmes contre la violence, à travers l'adoption d'une politique publique globale qui, tenant compte de la contribution de la société civile, soit en phase avec la Constitution et les engagements internationaux du Maroc.
Face aux obstacles législatifs et institutionnels qui empêchent l'accès des femmes victimes de violence à la justice, les participantes ont insisté sur la nécessité de simplifier les procédures juridiques, afin de faciliter l'accès à la justice à cette catégorie de femmes.
Elles ont estimé que le manque de communication entre le gouvernement et la société civile a contribué à retarder le processus normal de l'adoption de ce projet de loi, annoncé depuis deux ans.

Rencontre

Une rencontre éducative a été organisée, samedi à Casablanca, pour sensibiliser les enfants sur l'importance de la sécurité routière, et ce à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, qui coïncide avec le 13 février de chaque année.
Organisée par l'Association Wifak Ain Sbaâ, en partenariat avec la direction régionale de l'équipement, du transport et de la logistique, cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'un programme de sensibilisation sur la sécurité routière et la prévention contre les accidents de route, qui s'étend du 13 au 18 février.
Placé sous le signe "Votre sécurité est notre but", ce programme ambitionne l'organisation de plusieurs rencontres et campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière, outre des formations et des campagnes éducatives et pédagogiques au profit de tous les quartiers et institutions éducatives de Casablanca.

Formation

Le programme ''Ecole pour la coexistence'', une initiative dédiée à la promotion des valeurs de coexistence en milieu scolaire au niveau de la région de l'Oriental, a été lancé récemment à Oujda.
Ce programme prévoit la formation d'animateurs chargés d'accompagner 32 écoles dans la région de l'Oriental, le but étant d'inciter l'élève à surseoir aux jugements préconçus pour que le milieu scolaire soit un espace pour la diffusion des valeurs de coexistence.
Ciblant des enfants âgés de 9 à 12 ans, la phase actuelle de ce programme devrait se poursuivre jusqu'au 30 juin prochain.
Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre le Conseil de la région de l'Oriental, la wilaya de la région, l'Agence de l'Oriental, l'Organisation Cités et gouvernements locaux unis d'Afrique, l'Académie régionale d'éducation et de formation de la région de l'Oriental, la Fédération nationale des associations des parents d'élèves du Maroc (FNAPEM), l'UNICEF, l'OIM et l'ONG belge "Echos communication''.

 

Mardi 16 Février 2016

Lu 127 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs