Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Enseignement
à distance


L'expérience marocaine en matière d'enseignement à distance a été mise en avant par la directrice de l'Institut d'études hispano-lusophones, relevant de l'Université Mohammed V de Rabat, lors d'un colloque tenu, mercredi, dans la ville de Santiago de los Caballeros.
En  marge de ce colloque auquel participent des experts et des universitaires d'Amérique du Sud et d'Afrique, la directrice de l‘Institut  a indiqué que les universités marocaines, en particulier l'Université Mohammed V, sont considérées comme pionnières en matière d'utilisation des technologies modernes pour l'enseignement à distance, vu qu'elles ont accumulé des expériences importantes en la matière et ce, dans le cadre de la démocratisation de l'enseignement supérieur.
 Evoquant le rôle de l'Institut d'études hispano-lusophones en tant qu'outil diplomatique, culturel et universitaire, elle a expliqué que l'Institut réalise des recherches et des études portant sur les divers aspects de la civilisation et de la culture d'Amérique latine et des pays hispanophones et lusophones du continent africain.

Changement
climatique


Des académiciens et scientifiques spécialistes du climat, réunis à Rabat dans le cadre d'un colloque sur le "Patrimoine et les changements climatiques depuis un million d'années", ont mis en garde mercredi contre les incidences graves de ce phénomène lié au réchauffement climatique au niveau planétaire.
 Lors de cette rencontre, organisée trois jours durant par le ministère de la Culture, en coopération avec le Musée national d'histoire naturelle à Paris, l'Université du Québec à Montréal et les laboratoires "Lux et Géotop", les chercheurs ont souligné que ces changements climatiques induits par l'augmentation de la concentration des gaz à effet de serre se manifestent sous différentes formes, allant de la fonte des neiges, les fortes précipitations, l'érosion des sols, au déclenchement des incendies de forêts et des ouragans.
Ils ont affirmé que les sciences de l'archéologie et du patrimoine fournissent des données scientifiques sur l'augmentation des températures sur terre, les différents changements climatiques et leurs conséquences désastreuses, mais aussi aident à prévoir les effets potentiels de ces phénomènes.

Vendredi 23 Octobre 2015

Lu 464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs