Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Colloque

L'Instance nationale d'évaluation auprès du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique organise  aujourd’hui jeudi et  vendredi à Rabat, un colloque international sur "l'évaluation de l'éducation et de la formation : les approches, les enjeux et les défis".
 Ce colloque sera l'occasion de débattre notamment des questions liées aux approches, mécanismes et domaines d'intervention de l'évaluation de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, dans le cadre d'une vision globale du rôle de l'évaluation dans la définition des stratégies et politiques publiques en matière d'éducation et de formation, indique mardi un communiqué de l'Instance.
 Le thème de cette rencontre revêt un grand enjeu aussi bien pour le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) que pour ses partenaires institutionnels, poursuit la même source, relevant que l'évaluation constitue aujourd'hui l'un des facteurs déterminants dans les politiques publiques de l'éducation et de la formation.

Célébration

Les contrôleurs aériens marocains ont célébré, mardi à l'Académie internationale Mohammed VI de l'aviation civile à Nouaceur, la Journée mondiale du contrôleur, célébrée le 20 octobre de chaque année et ce en organisant une conférence scientifique sur "Le système de gestion de trafic aérien au Maroc entre les mécanismes de gouvernance modernes et traditionnels".
Ce sujet choisi est un thème qui met en exergue la corrélation étroite qui doit être de vigueur entre un système de bonne gouvernance avec un système de gestion de trafic aérien performant, ont indiqué des participants à cette rencontre, initiée par l'Office national des aéroports (ONDA).
 Et de souligner le souci de pouvoir absorber le flux du trafic aérien, garder un niveau de sécurité optimale et augmenter la capacité de l'espace aérien marocain.
Pour ce faire, ont-ils fait savoir, il ne suffit pas d'avoir une infrastructure adéquate pour la conjoncture mais il faut aussi planifier pour l'avenir et avoir des outils et des mécanismes qui permettent d'être au diapason avec la réglementation internationale qui génère ce service de sécurité avec une haute qualité de service et avec une haute productivité.

Jeudi 22 Octobre 2015

Lu 476 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs