Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arme
Un policier en fonction dans le district de police d'Anfa (Wilaya de Casablanca) s'est vu, lundi à l'aube, contraint de faire usage de son arme de service pour arrêter deux individus ayant commis deux vols avec violence sous la menace de l'arme blanche, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les éléments préliminaires de l'enquête, une patrouille de la police touristique est intervenue pour interpeller deux suspects, auteurs de deux vols avec violence, avant de tenter de prendre la fuite à bord d'un motocycle, souligne le communiqué transmis à la MAP, précisant que les mis en cause ont manifesté une résistance violente face aux éléments de la patrouille de police, ce qui a contraint l'un des deux policiers à user de son arme en tirant deux balles ayant atteint l'un des deux suspects au niveau de la cuisse et de la jambe.
Le suspect, un repris de justice ayant plusieurs antécédents judiciaires dans le vol avec violence, a été transféré à l'hôpital où il a été placé sous-surveillance médicale, tandis que les investigations sont en cours pour arrêter son complice.


Réunion
Les responsables et directeurs de la police de huit pays de la Méditerranée de l'ouest ont souligné, au terme de leur réunion tenue à Algesiras (sud de l'Espagne), la nécessité de renforcer la coopération et d'apporter une réponse "ferme et efficace" aux menaces auxquelles fait face la région.
Dans la déclaration conjointe sanctionnant cette rencontre à laquelle ont pris part les responsables de la police d'Espagne, de France, d'Italie, du Portugal, du Maroc, d'Algérie, de Tunisie et de la Mauritanie, l'accent a été mis sur la nécessité de renforcer la coopération entre ces pays pour affronter les défis du terrorisme, de cyber-délinquance, du trafic d'êtres humains et du crime organisé, souligne dimanche un communiqué de la Direction générale de la police espagnole.
Ont pris part également à cette réunion, qui avait été ouverte par le directeur général de la police espagnole Ignacio Cosido, des représentants de l'Interpol, de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime et de l'Agence européenne de contrôle des frontières extérieures de l'UE (Frontex).

 

Mardi 22 Septembre 2015

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs