Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Arrestation

Les services de la préfecture de police d'Oujda ont procédé, samedi après-midi, à l'arrestation d'un ressortissant algérien qui tentait de mettre en circulation de faux billets de 100 euros.
L'opération d'arrestation est intervenue suite aux informations reçues par les services de police faisant état de la tentative de l'intéressé (19 ans) d'échanger les faux billets dans une agence de change de devise sise à l'avenue Moulay El Hassan au centre-ville, indique-t-on auprès de la Direction générale de la sûreté nationale, ajoutant que des éléments de police se sont rendus sur place et ont procédé à l'arrestation de l'accusé et la saisie des faux billets en sa possession.
L'opération de fouille de la voiture de l'accusé a permis également de saisir 10 faux billets de 100 euros, ajoute-t-on.
Le mis en cause, arrivé au Maroc le 28 août courant en provenance de Barcelone, est le fils d'un parlementaire algérien du Front de libération nationale (FLN), parti au pouvoir, qui est également dirigeant du club Olympique de Chlef de football, précise la même source.
Le prévenu a été mis en garde à vue sur instructions du parquet, avant d'être déféré devant la justice.

Saisie  

Quelque 50 kg de chira (résine de cannabis) ont été saisis au point de passage de Bab Sebta lors de deux opérations distinctes qui ont donné lieu à l'arrestation de deux personnes, dont un étranger, a-t-on appris samedi de source douanière.
Ainsi, la première opération a permis vendredi de saisir 22 kg de chira sous forme de plaquettes cachées à l'intérieur du réservoir de carburant d'une voiture utilitaire immatriculée en France, et d'arrêter un Marocain résidant en France qui tentait de faire passer la drogue vers le pays de résidence via le préside occupé de Sebta.
Lors d'une opération de routine conjointe menée samedi, 28 kg de chira sous forme de plaquettes, dissimulées sous les sièges avant et arrière d'un véhicule immatriculé en Belgique, ont été saisis.

Incendie

Un incendie s'est déclaré samedi dans un atelier de réparation automobile au niveau du quartier Bab Doukkala à Marrakech, sans faire de victimes, apprend-on auprès de la wilaya de la région de Marrakech.
L'incendie, qui a ravagé cet atelier situé près de la morgue municipale, a provoqué des dégâts matériels pour quatre voitures qui se trouvaient au garage pour réparation, précise la même source.
Un court-circuit au niveau du sous-sol de l'atelier, où une quantité de carburant était entreposée, serait à l'origine de cet incendie, explique la même source, ajoutant que l'absence de ventilation a favorisé la propagation des flammes.
Aussitôt avisés, les éléments de la Protection civile se sont rendus sur les lieux du sinistre et le feu a pu être rapidement circonscrit. Une enquête a été ouverte par les services de la police scientifique pour déterminer les causes et les circonstances de cet incendie.

 

Mardi 1 Septembre 2015

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs