Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Cocaïne
Deux Capverdiennes ont été arrêtées, samedi à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca par des éléments de la police judiciaire en possession de 5,9 kg de cocaïne, apprend-on de source policière. Les trafiquantes étaient à bord d'un vol en provenance de la ville brésilienne de Sao Paulo à destination de la Guinée-Bissau. Leur comportement suspect, à leur arrivée à l'aéroport, n'a pas manqué d'attirer les soupçons des limiers de la police qui ont soumis leurs bagages à un contrôle minutieux pour enfin découvrir une poudre blanche finement dissimulée dans deux valises, a déclaré à la presse le commissaire de police et chef de la zone sécuritaire à l'aéroport, Abdelhadi Siba.  Suite aux résultats des premières analyses, qui ont confirmé la nature de la drogue dure, et sur ordre du Procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca, les trafiquantes ont été placées en garde à vue pour complément d'enquête et ce, après les avoir informés de tous les droits et garanties accordés par la loi marocaine, souligne-t-on de même source qui précise que les services centraux de la DGSN ont aussi informé les services diplomatiques de leur pays.

Arrestation
Les services de sécurité de la ville de Nador ont procédé en date du 29 juin dernier à l'arrestation d'un ressortissant russe d'origine azerbaidjanaise adepte d'idées takfiristes, a indiqué vendredi le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DGST). 
Le ressortissant russe a quitté son pays d'origine depuis 2012, après avoir fait disparaître tous ses documents d'identité pour s'installer en Italie et en Espagne avant de rentrer au territoire national, a précisé le BCIJ dans un communiqué. 
Il ressort des investigations préliminaires du BCIJ que le concerné a décidé de quitter son pays le considérant comme une "terre infidèle" (dar koufr), a souligné la même source, ajoutant que le mis en cause sera déféré devant la justice au terme de l'enquête qui se poursuit sous la supervision du Parquet général compétent.

Lundi 6 Juillet 2015

Lu 847 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs