Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Emigration clandestine

Les éléments de la gendarmerie Royale d'Al Hoceïma ont mis hors d'état de nuire récemment un réseau spécialisé dans l'émigration clandestine, apprend-on vendredi auprès des autorités locales.
Lors de cette opération, une embarcation pneumatique équipée d'une motogodille a été saisie, ajoute la même source précisant que trois organisateurs et un passeur ont été arrêtés et présentés à la justice.

Partenariat 

Une convention de partenariat dans le domaine de l'éducation non-formelle portant sur la mise en œuvre du projet "Afak", dédié à la qualification des jeunes non scolarisés pour un coût de plus de 3,3 millions d'euros, a été signée jeudi à Salé, selon un communiqué du ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle.
La convention, signée entre les associations espagnoles Codespa et Dels Infants et le Bureau de la coopération espagnole au Maroc, en présence du ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar et de l'ambassadeur d'Espagne au Maroc, vise l'intégration socio-professionnelle des jeunes non scolarisés.
Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en place des nouvelles orientations de la stratégie de l'éducation non-formelle, vise à renforcer la capacité des associations actives dans le domaine de l'éducation non formelle pour favoriser la mise à niveau pédagogique et la formation professionnelle et orienter et accompagner les jeunes non scolarisés, a précisé le communiqué.
Le projet "Afak" vise également à développer un modèle intégré de l'éducation non formelle - "nouvelle génération", comprend la mise à niveau pédagogique (école de la deuxième chance) et la préparation professionnelle, l'accompagnement pour la formation professionnelle et l'orientation socio- professionnelle.

Centrale  photovoltaïque                     

L’Université internationale de Rabat innove en mettant en place une centrale photovoltaïque, dite  « Ferme solaire », d’une superficie de 2.500 m2 pouvant produire une puissance de l’ordre de 320 kWc permettant ainsi d’alimenter en énergie électrique plusieurs bâtiments du campus de l’UIR. Le coût global d’investissement est d’environ 8 millions de dirhams.
L’originalité de ce projet consiste à répondre à plusieurs objectifs. Outre la production d’électricité qui réduit considérablement la production de CO2 et la facture énergétique, la « Ferme solaire » de l’UIR servira également comme plate-forme de R&D nécessaire aux différents contrats de recherche signés par l’Université dans le domaine de l’énergie solaire. Enfin, cette installation permettra aux élèves ingénieurs de l’Ecole d’ingénierie en énergies renouvelables de réaliser une série de travaux pratiques à dimension réelle.
La conception de cette « Ferme solaire » a tenu également compte de l’aspect esthétique, faisant de celle-ci un axe central du campus de l’UIR.

Lundi 4 Mai 2015

Lu 322 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs